A la uneFaits Divers

GARD Trois fusillades à Pissevin : près de 100 policiers sur le terrain ce matin et 15 personnes interpellées

Les enquêteurs ont découvert trois armes de poing, un fusil à pompe et sept kilos de résine de cannabis. Le ministre de l'Intérieur s'exprime sur Twitter.

Photo DR illustration

C'est une véritable armada policière qui était sur le terrain ce lundi matin. Les enquêteurs de la police judiciaire de Nîmes et Montpellier enquêtaient depuis des mois pour essayer de retrouver les auteurs des fusillades qui ont éclaté dans le quartier de Pissevin en janvier et février dernier.

Des investigations longues et minutieuses ont permis aux enquêteurs de mettre des noms sur cette série de tirs à la Kalachnikov suscitant de nombreuses inquiétudes auprès des habitants du quartier populaire nîmois. Les suspects ont été interpellés dimanche et ce lundi matin à Nîmes et dans les villages de l'agglomération, mais aussi en région marseillaise et dans le département du Pas-de Calais.

Des fusillades liées au trafic des stupéfiants et à la guerre que se livre des bandes rivales pour s'accaparer certaines zones nîmoises. La police judiciaire a été aidée pour les 15 interpellations survenues en quelques heures par les services du RAID et de la BRI de Montpellier, "une équipe de malfaiteurs impliquée dans trois fusillades commises avec armes de guerre". Des policiers, sous l’autorité d’un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, ont procédé à "l’interpellation de 15 personnes soupçonnées d’avoir pris part à deux fusillades commises avec des armes lourdes les 12 et 26 janvier 2020 puis à une tentative d’homicide le 10 février 2020 ayant fait trois victimes. Ces faits ont été commis au sein de la cité Wagner dans le quartier Pissevin", souligne le procureur de Marseille compétent pour cette enquête. "Les perquisitions ont permis de saisir trois armes de poing, un fusil à pompe et sept kilogrammes de résine de cannabis", complète le parquet de Marseille.

Ce lundi, le ministre de l'Intérieur, Gérard Darmanin, indiquait son compte Twitter : "J'avais réuni la semaine dernière les élus Nîmois pour faire un point sur la sécurité dans la ville. Une vaste opération policière a été menée ce matin à Nîmes." Les suspects sont actuellement en garde à vue et entendus. La suite judiciaire devrait intervenir d'ici jeudi....

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité