A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 Thierry Alignan (Orange) : « Si tout va bien, la 5G devrait arriver en 2021 dans le Gard »

Thierry Alignan, délégué régional Languedoc-Roussillon chez Orange (Photo Corentin Corger)

Thierry Alignan, délégué régional Languedoc-Roussillon chez Orange, fait le point sur le déploiement de la fibre dans le Gard, la mise en place des réseaux 4G et le développement de la 5G qui devrait arriver sur le territoire en 2021 et permettre de nouveaux usages. 

Objectif Gard : Actuellement où en sommes-nous sur le déploiement de la fibre optique dans le Gard ?

Thierry Alignan : Déjà il faut distinguer deux zones dans le Gard : la zone moyennement dense gérée par Orange qui concerne 47 communes (sauf Bagnols) et la zone Rip (Réseau d’initiative publique) (où c'est le Département qui va déployer la fibre). Au global à l'heure actuelle, 120 000 logements ont été raccordées par Orange sur un total de 225 000, ce qui représente un peu plus de la moitié des logements du département (53%). À ce jour, 42 communes sont ouvertes à la fibre optique sur le Gard.

Est-ce que le confinement a retardé les travaux et a repoussé la date d'échéance de fin 2022 ? 

Le confinement nous a un peu pénalisé mais on a soutenu toute l'économie de nos sous-traitants au niveau des facilités de paiement et de la trésorerie. Cela nous a permis de maintenir notre tissu de sous-traitant et aujourd'hui normalement on devrait avoir autant de prises en 2020 qu'en 2019. En tout cas c'est notre objectif et ça nous permettra de lisser le phénomène covid de 2020. Sauf recours d'un tiers, l'objectif est d'avoir fin 2022 dans le Gard, 100% des foyers raccordables à la fibre.

"Pendant le covid, les gens ont vraiment vu l'importance de la fibre"

Donc vous êtes plutôt satisfait de l'évolution de la situation. 

Oui sachant que la demande de raccordement a été multipliée par deux par rapport à avant. Pendant le covid, les gens ont vraiment vu l'importance de la fibre. Ce qui fait qu'à l'heure actuelle, on déploie la fibre pour avoir un maximum de logements éligibles le plus tôt possible et en même temps on a deux fois plus de raccordements clients. Sur le réseau fibre du département du Gard, Orange a prévu d'être présent à 100%.

100% du département couvert en réseau 4G d'ici la fin de l'année, le délai sera-t-il tenu ? 

Malgré l'arrivée prochaine de la 5G nous continuons à investir sur la 4G et notamment sur les territoires ruraux. En 2020, nos clients vont pouvoir bénéficier de 12 sites supplémentaires et on a réaménagé sept sites. Tous les relais d'Orange qui étaient en 3G vont passer en 4G d'ici fin 2020. On est à 99% de la population couverte en 4G mais il y a toujours des territoires notamment dans les Cévennes qui sont difficiles à couvrir. Ce sont des zones blanches que l'on équipe progressivement. Il y a peu près une dizaine de sites mis en service tous les ans dans ces zones rurales.

"La 5G va être dix fois plus rapide que la 4G"

Concernant la 5G, où on en est ? 

Mardi était un grand jour puisque c'était le début des enchères concernant les fréquences de la 5G. En fonction des délais les premières attributions de ville vont pouvoir se situer début 2021. On va tous déployer en même temps donc si tout va bien la 5G devrait arriver en 2021 dans le Gard. Au départ on va utiliser les mêmes pylônes que les antennes 4G en mettant des antennes complémentaires. Peut-être que dans un deuxième temps, on utilisera les abribus et le mobilier urbain pour mettre des petits relais complémentaires aux relais principaux.

En quoi cette technologie va-t-elle changer notre quotidien ?

Ça va permettre d'écouler le trafic de nos réseaux qui croît de 40% tous les ans sur le réseau mobile. D'ici 2022, on va avoir quelques villes qui vont saturer et la 5G va pouvoir se substituer à cette saturation. C'est comme élargir les voies sur une autoroute. La 5G va être dix fois plus rapide que la 4G avec un temps de latence quasi immédiat. Cela va permettre de nouveaux usages dans la gestion de l'énergie, l'éclairage publique, la gestion de l'eau, la télémédécine, les robots médicaux, les véhicules autonomes... De nouveaux usages vont arriver que l'on ne connaît même pas aujourd'hui. Certains pays conditionnent le redémarrage de leur économie au déploiement de la 5G en sachant qu'en 2019 le numérique a été le plus créateur d'emplois. La France a quelques mois de retard mais on est pas trop éloigné du démarrage des autres. Enfin, cette technologie a été pensée pour économiser de l'énergie ce qui n'avait pas été pris en compte au moment de la 4G.

Propos recueillis par Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité