Actualités

NÎMES Fête de la science 2020, un format inédit proposé par Unîmes et le lycée Albert-Camus

(Photo d'illustration : Coralie Mollaret)
(Photo d'illustration : Coralie Mollaret)

L’édition 2020 de la Fête de la science s’adapte aux conditions sanitaires pour maintenir ce traditionnel rendez-vous entre la recherche et la société où se rencontrent la science et le grand public, les citoyens et les chercheurs.

Deux temps forts à Unîmes

L’opération phare en Occitanie est organisée ce vendredi 2 octobre au lycée Albert-Camus à Nîmes en partenariat avec l’établissement. Durant cette journée, les élèves du lycée pourront assister à des conférences, participer à un « escape game » ainsi qu’aux différents ateliers. Ces ateliers sont co-animés par les professeurs et des élèves mais aussi par les enseignants-chercheurs et les étudiants de la licence Sciences de la vie d’Unîmes.

Des ateliers et conférences diffusés en ligne du 5 au 10 octobre pour le grand public : l’université de Nîmes proposera chaque jour des ateliers vidéos sur sa page Facebook. Des conférences quotidiennes seront également diffusées sur la page Facebook de l’établissement.

Des ateliers tout public

"Femmes et hommes de sciences dans l’histoire et aujourd’hui", par Anne-Cécile Duc (maître de conférences, Unîmes) et les étudiants de l’université de Nîmes. Albert Einstein, Claudie Haigneré, Jean- François Séguier... ces noms nous sont familiers, ils ont changé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Et de nos jours, qui sont les femmes et les hommes qui cherchent, inventent et transforment notre quotidien ou notre avenir grâce à leurs travaux et leurs découvertes ? Un atelier pour comprendre certaines découvertes, découvrir ou redécouvrir d’autres noms qui ont un impact sur la science et sur notre quotidien.

"Pollution plastique des océans : du visible à l’invisible", par Julie Régis (doctorante Unîmes) et Sylvain Rigaud (maître de conférences, Unîmes). Des tonnes de plastique finissent leur vie chaque année dans les océans. Finissent ou plutôt commencent une nouvelle vie au cours de laquelle ils se fragmenteront infiniment jusqu’à en devenir invisibles. S’ils disparaissent de nos yeux, ils n’en restent pas moins une menace pour l’écosystème. Cet atelier illustrera les différents stades de dégradation du plastique et les enjeux liés à sa mesure dans l’environnement.

Des conférences

Lundi 5 octobre : Les stratégies en criminalistique, par Christian Siatka. L'enseignant-chercheur associé en biologie à Unîmes animera trois autres conférences, mardi sur le biomimétisme, jeudi sur le thème "Science éthique et société" et vendredi sur les tests ADN en pratique judiciaire. Mercredi 7 octobre, Patrizia Giannoni, maître de conférences en biologie à Unîmes abordera la "plasticité cérébrale : un phénomène sans âge ?"

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité