Faits Divers

NÎMES La SPA attaque Simon Casas, la torera Léa Vicens et la mairie

Une audience de consignation de la partie civile, la SPA, se déroule cet après-midi. Le procès sur le fond est prévu dans quelques semaines.

La torera Léa Vicens prend la pose aux côtés de Jean Paul Fournier. (Photo archivea / Objectif Gard)

Le responsable des spectacles taurins des arènes de Nîmes, Simon Casas, sa société, la torera Léa Vicens et la mairie de Nîmes, représentée par Jean-Paul Fournier, sont inscrits au rôle du tribunal correctionnel de Nîmes ce mercredi.

ils sont accusés par la SPA, la Société protectrice des animaux, de "sévices graves ou complicité de sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif commis du 2 juin 2017 au 15 septembre de la même année". Des faits qui datent de la feria de Pentecôte et celle des vendanges à Nîmes 2017.

L'affaire ne sera pas jugée sur le fond ce mercredi 7 octobre mais dans quelques semaines. Le président du tribunal va acter aujourd'hui la consignation de la partie civile, la SPA, qui a pris l'habitude depuis quelques années d'attaquer les corridas et plus particulièrement les organisateurs et participants aux spectacles taurins. L'audience sur le fond devrait se tenir dans quelques semaines...

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

3 réactions sur “NÎMES La SPA attaque Simon Casas, la torera Léa Vicens et la mairie”

  1. Excellente initiative.
    Il faudra un jour stopper définitivement cette barbarie !
    Il est bien certain que cela arrivera. Toute société évolue.
    C’est à nous défenseurs de la vie , respectueux de cette dernière ,*
    de faire en sorte que cela se produise le plus rapidement possible.

  2. Si vous voulez que vos petits enfant sachent à quoi resemblait un Toro Bravo, prenez des photos, faites des vidéos, car si un jour les pseudo défenseurs des animaux arrivent à leurs fins, cette race n’existera plus. Et comme ils pensent aussi que toute la culture autour du taureau de Camargue n’est que haine et torture, l’extinction du bioù se produira aussi. Ainsi, la Camargue, ses paysages uniques au monde, sa biodiversité seront complètement bouleversés. Les mémères à chien-chien pourront aller s’y promener avec leur sac à crotte. En plastique le sac.

    1. Surtout que nos petits enfants ne voient jamais ce genre de spectacle sanguinaire , préservons les de tant d’ignominie et de cruauté , soyons des parents et grand-parents respectueux de la vie, tout simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité