A la uneFaits Divers

NÎMES Pompiers et policiers agressés au cocktail Molotov : six jeunes renvoyés en justice

Sans commentaire... Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Quatre mineurs et deux jeunes majeurs sont poursuivis devant la justice pénale pour être à l'origine d'une embuscade en octobre 2017 dans le quartier Pissevin. Des violences à l'encontre des secours et des forces de l'ordre.

(Photo : archives Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Les faits survenus dans la nuit du 7 au 8 octobre 2017, avaient indigné et suscité la crainte des secours. Une affaire suivie à l'époque au niveau national.

Cette nuit-là, vers minuit, dans le quartier de Pissevin à Nîmes, alors qu’une ambulance de pompiers était en intervention dans le secteur, des cocktails Molotov et des pavés avaient été lancés sur le véhicule des soldats du feu. Une patrouille de police avait également été ciblée par les agissements de quelques jeunes individus. Des actes inqualifiables qui avaient suscité un émoi considérable auprès des services de secours, des forces de l’ordre, mais aussi de la population. Les pompiers gardois avaient alors réclamé des moyens supplémentaires.

Cinq mois après les faits, les enquêteurs de la Sûreté Départementale de Nîmes étaient parvenus à identifier quelques jeunes individus susceptibles d'avoir commis ces violences sur les secours. Une information judiciaire était en cours pour "tentative d'homicide". Elle avait été ouverte par le procureur de la République de Nîmes. Un dossier confié à ce moment-là à la juge d'instruction Clémence Olivier qui allait avec les policiers multiplier les investigations techniques et l'enquête de terrain pour confondre plusieurs mineurs et jeunes adultes interpellés en avril 2018.

Depuis l'enquête se poursuit et le nouveau juge d'instruction est parvenu à cibler six jeunes, avec quatre mineurs dont deux étaient âgés de 15 ans à la date des faits... Ils devaient comparaître, ce lundi 5 octobre devant le tribunal pour enfants de Nîmes, mais un des mis en cause est suspecté d'avoir le covid-19.

L'audience a donc été reportée et se déroulera en 2021. Deux majeurs comparaîtront également devant la justice pénale, mais devant le tribunal correctionnel pour une audience qui n'est pas encore fixée. Le dossier criminel a été correctionnalisé et les prévenus sont poursuivis pour "fabrication, détention, transport d'engin incendiaire" et "embuscade en réunion en vue de commettre des violences et dégradations du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes".

Boris De la Cruz

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité