A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Soirée cauchemardesque au Parnasse

L'ancien gardien montpelliérain Mickaël Robin a réalisé 12 arrêts dans cette rencontre (Photo USAM)

Amputée de trois titulaires, l'USAM s'est trouvée sans repères et s'est inclinée 25-22 face à Créteil au Parnasse. En plus de perdre deux points précieux dans la lutte aux avant-postes en Lidl Starligue, la Green team voit son infirmerie se remplir à nouveau avec la blessure de Tom Poyet victime d'une rupture du tendon d'Achille. 

La défaite 25-24 dans le derby en milieu de semaine a laissé physiquement des traces. Diminués, Dupuy, Nyateu et Gallego sont présents sur la feuille de match mais ne sont pas entrés sur le terrain. Si "Benji", devant tant impuissance, est bien rentré quelque secondes en fin de rencontre mais sans pouvoir apporter véritablement. C'est donc une Green team remaniée qui débute avec pour principaux changements, le positionnement de Guigou en demi-centre et la titularisation de Nieto au poste de pivot. Ainsi, le capitaine Rebichon démarre sur son aile gauche.

Un sept de départ modifié qui nécessite donc de trouver de nouveaux automatismes et un temps d'adaptation. L'entame nîmoise est timide, les débats sont équilibrés avec peu de buts inscrits (4-4, 12e). L'USAM ne parvient pas à imposer son rythme et ce sont surtout les gardiens qui se distinguent. Seulement sur la première période, Desbonnet a réalisé 10 arrêts preuve que sa défense a été difficulté face aux attaques cristoliennes. Son homologue Robin a lui aussi dégoûté les tireurs gardois et notamment Sanad sur penalty.

Déjà mené à la pause

Un exercice qui a coûté la victoire face à Montpellier. Guigou transforme le deuxième de ce premier acte. Au bout de 15 minutes, ce sont bien les visiteurs qui virent en tête (5-6, 15e). Confiants dans leur jeu, ces derniers parviennent à conserver leur avance. Les Usamistes montrent quelques signes d'énervement à l'image de Minel en désaccord avec les décisions arbitrales le concernant (11-13, 27e).

Ce soir, les Nîmois n'ont jamais trouvé la solution (Photo USAM)

Franck Maurice prend un temps mort, on s'attend donc à une réaction. Guigou réduit la marque mais la roucoulette inversée d'Hesham vient mourrir sur le poteau de l'ancien portier montpelliérain (2010-2014). Comme un signe ! À la pause, sur 22 tirs tentés les locaux ont fait mouche seulement 12 fois et se retrouvent menés par une équipe qui joue le maintien (12-13). Au retour des vestiaires, la situation reste compliquée car les Franciliens creusent légèrement leur avance (15-19, 40e).

Des absences qui se ressentent

L'USAM doit attendre trois minutes avant de scorer. On n'observe aucune réaction et l'attaque verte n'est pas inspirée, à court de solutions. L'absence du maître à jouer Nyateu se fait sentir même s'il a été peu en vue mercredi. Et défensivement, le patron Dupuy n'est pas là. À sept mètres, Guigou touche du bois alors c'est Kavticnik qui prend ensuite ses responsabilités, le troisième tireur de la soirée, pour toucher la cible d'un lob astucieux (18-20, 45e). Mais le Slovène rate sa deuxième tentative. Décidément ces penaltys en ce moment ça ne veut pas rentrer !

Pour le dernier de la partie, le jeune Tesio est même envoyé au front et manque aussi sa tentative pour un bilan total de deux sur six. Les minutes s'égrainent et à aucun moment, les joueurs de Franck Maurice réussissent à reprendre le dessus et à repousser une échéance qui arrive à grand pas. Devancé de quatre buts à quatre minutes du terme, Nîmes perd finalement de trois unités (22-25). Comme l'année dernière après le derby, Créteil vient semer la pagaille au Parnasse.

En plus de la défaite, la soirée devient cauchemardesque avec la blessure de Poyet en pleurs sur le bord du terrain. Le pivot a été amené à l'infirmerie transporté par Nyateu et Salou. Il souffre d'une rupture du tendon d'Achille. Une mauvaise nouvelle supplémentaire pour le staff qui doit déjà composer avec des joueurs affaiblis. Après quatre journées de championnat, Nîmes concède sa deuxième défaite consécutive de la saison et perd deux points précieux dans la course au podium. Le prochain rendez-vous aura lieu à l'extérieur, vendredi prochain à Chambéry.

Corentin Corger 

Lidl Starligue. 4ème journée. USAM - Créteil 22-25. Le Parnasse. (mi-temps : 12-13). Spectateurs :  1 500. Arbitres : M.M Klein et Rolland. Deux minutes à Nîmes : Nieto (2e), Minel (5e), Tobie (38e), Sanad (44e). Deux minutes à Créteil : Gibelin (12e) , A. Ferrandier (19e).

USAM : Desbonnet (12/32), Paul (2/7); Poyet, Derisbourg (0/1), Gallego, Rebichon (1/1), Nyateu, Dupuy, Tesio (2/4), Guigou (5/7), Kavticnik (2/5), Tobie (2/3), Nieto (2/3), Minel (5/11), Hesham (0/3), Sanad (3/5). Entraîneur : Franck Maurice. 

Créteil : Soyez, Robin (12/34); Anzuini (3/4), Carabasse, Borragan (3/7), Kervadec (1/1), Aman (4/6), Gibelin (5/9), Molinie (2/8), Pintor, Sissoko (4/7), A. Ferrandier (3/5), Diarrassouba-Calves, L. Ferrandier (0/1), Rigault (0/1). 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité