A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR Discovery dans la galaxie scolaire du Mont Duplan

Une chef d'entreprise et son binôme de 3ème au collègue du Mont Duplan à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le projet concerne une douzaine d'élèves de 3ème du collège du Mont Duplan à Nîmes. L'association Face Gard est à la baguette du projet mais elle est aussi accompagnée par des entreprises aux responsabilités citoyennes fortes et une équipe pédagogique motivée.

S'insérer dans la vie active n'a jamais été aussi difficile que de nos jours. Les études ne suffisent pas toujours pour décrocher un CDI et faire un métier dans lequel on s'épanouit. Échanger avec des professionnels, voir la scolarité différemment, comprendre le monde de l'entreprise d'aujourd'hui et se remettre dans les rails du succès quand on est un élève qui a décroché, tels sont les buts avoués du programme Discovery qui est aujourd'hui mis en oeuvre au collège du Mont Duplan à Nîmes.

En manque de solutions pour leur orientation professionnelle, une douzaine de jeunes sont entrés dans le programme. Pour Olivier Cros Mouret, principal adjoint du collège du Mont Duplan, " Je suis ravi qu'une telle opération soit mise en place. Face Gard travaille avec nous sur l'orientation depuis l'an dernier et nous avons ensemble de très bons partenaires pour améliorer le lien école-entreprise. Pour réussir sa vie, il est important d'avoir des chemins différents. "

Le principal adjoint discute avec les chefs d'entreprises (Photo Anthony Maurin).

Bien sûr, les 600 élèves du collège ne sont pas tous concernés car seule une douzaine participe au programme. Les plus heurtés par la vie à l'école. " Ici, nous avons une vraie mixité du public et nous avons besoin d'un accompagnement différent. C'est un beau projet avec une belle équipe " assure le principal adjoint.

Face Gard agit concrètement sur le plan sociétal à travers les entreprises du département en faveur de la cohésion sociale et de l’insertion au monde de l’entreprise. Avec Discovery, Face Gard veut aider à trouver une voie professionnelle qui convienne mieux aux élèves de 3ème qui sont en manque de solutions ou qui veulent s'orienter différemment grâce à un accompagnement individuel et collectif.

Face Gard relie les entreprises aux collégiens (Photo Anthony Maurin).

Marie-Claude Jouanné, conseillère principale d'éducation du Mont Duplan, est plutôt heureuse. " J'ai tout de suite adhéré et postulé pour ce programme qui propose un tutorat et un accompagnement différent pour les élèves décrochés ou non affectés. Il n'y a pas une voie unique pour avoir un CDI et c'est important de le montrer aux élèves. Plein de gens réussissent sans avoir pris la voie royale ! "

De son côté Face Gard, par la voix de Marie Cambon, est motivée. " Pour nous c'est une grande première dans le département mais ça se fait ailleurs en France. On met les élèves en relation avec des chefs d'entreprise ou certains de leurs collaborateurs ici présents. Ça sera bénéfique aux jeunes comme aux professionnels. Tous font la démarche de manière bénévole, ils se mobilisent pour aider les jeunes car à un moment de leur carrière des chefs d'entreprise les ont aidés. "

Les collégiens sont à l'écoute (Photo Anthony Maurin).

Les coordonnées personnelles de chaque professionnel ont été donné aux collégiens qui pourront les joindre de manière privilégiée. Trois ou quatre ateliers collectifs seront organisés d'ici le mois de juin et cette action doit être prise comme une opportunité. " Vous avez de la chance car vous êtes peu nombreux et que le projet est bien construit ! N'ayez pas peur de ne pas savoir, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions " affirme un chef d'entreprise.

Les entreprises présentes lors de la mise en relation ont réellement montré l'intérêt qu'elles portaient à la chose. Une relation de tutorat pour certaines, de mentor pour d'autres seront de mise. Des échanges individuels, conviviaux et avec du temps pour parler, tel est le privilège de ces collégiens qui ont déjà un pied dans le monde de l'entreprise.

Les chefs d'entreprise ne sont pas venus en dilettante et donnent leurs coordonnées personnelle à leur binôme de collégien (Photo Anthony Maurin).

Un conseil en gestion de patrimoine, des femmes chefs d'entreprise, un bureau d'études en environnement, Océan et Océan concept, une société dans le BTP et la menuiserie, le bailleur gardois Un toit pour tous, une entreprise spécialisée dans l'isolation écologique et la litière pour chat (écolo aussi), BRL ou encore un cabinet d'études concernant les travaux publics jouent le jeu du message, de la transmission, de la formation différente.

Les jeunes ont 14 ou 15 ans, il y a plus de filles que de garçons mais ils ont tous la même envie... Remettre le pied à l'étrier avancer !

Les binômes sont formés rapidement (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité