A la uneActualités

ALPES-MARITIMES Les anciens pompiers gardois préparent des repas pour les secours encore mobilisés

Une quinzaine d'anciens sapeurs-pompiers du Gard, de l'Hérault et des Hautes Alpes préparent depuis lundi 5 octobre les repas pour les pompiers mobilisés sur place. (DR)

Les Alpes-Maritimes ont été touchées par de terribles inondations après les pluies torrentielles du 2 octobre. Dix jours après, forces de l'ordre, pompiers, habitants sont encore mobilisés sur place. C'est tout naturellement que plusieurs anciens sapeurs-pompiers du Gard se sont rendus sur place pour apporter une aide logistique.

Depuis lundi 5 octobre, neuf anciens sapeurs-pompiers du Gard sont à Breil-sur-Roya et préparent chaque jour des repas pour les pompiers qui s'activent encore sur place. "Aujourd'hui, on fait 220 repas le midi, autant le soir et aussi 160 petits-déjeuners", totalise le commandant à la retraite, Bernard Sauvage. Soit 600 actions repas par jour.

Environ 660 repas sont servis par jour, petit-déjeuner, midi et soir compris. (DR)

Un travail de base arrière colossal qu'ils effectuent, aidés par leurs homologues de l'Hérault et des Hautes-Alpes. Ils sont au total une quinzaine d'anciens sapeurs-pompiers à assurer les rations des forces en place. "Les journées commencent à 5h30 du matin et finissent en général vers minuit, voire 1h du matin", assure Bernard Sauvage.

Les journées commencent à 5h30 du matin pour les anciens sapeurs-pompiers bénévoles et se terminent généralement autour de minuit voire 1h du matin. (DR)

En plus de concocter des repas chauds et bien constitués, les sapeurs-pompiers à la retraite s'occupent aussi de décharger les camions acheminant la nourriture et les boissons. C'est l'Union régionale des sapeurs-pompiers qui se charge de trouver les ravitaillements. Tout est trié et stocké dans une salle. "L'avantage de cette action de terrain, c'est d'apporter de la tranquillité et d'échange. Les jeunes sapeurs-pompiers se rapprochent des anciens", explique l'ancien commandant. Et comme il dit : "Le moral des troupes est dans le fond de l'assiette."

Déjà mobilisés dans l'Aude en 2019 et à Valleraugue il y a quelques semaines

Cela fait déjà 3-4 ans que l'association des anciens sapeurs-pompiers du Gard réfléchissait et anticipait des opérations de soutien comme celle-ci. En 2019, ils étaient intervenus bénévolement dans l'Aude avec les jeunes sapeurs-pompiers. Plus récemment, ils ont été sollicités en septembre dernier à Valleraugue, village du Gard touché par un important épisode cévenol. "On avait servi 150 repas sur deux-trois périodes", rappelle Bernard Sauvage.

"On le fait avec enthousiasme, on a toujours vécu avec l'envie de servir, de se rendre utiles. On a ça dans la peau", confie le commandant à la retraite Bernard Sauvage. (DR)

En moyenne d'âge, le groupe d'anciens sapeurs-pompiers se situe entre 60 et 75 ans. Ils se relèvent tous les 3-4 jours car la fatigue se fait vite sentir quand on effectue des journées de 12 h sans arrêt : "On le fait avec enthousiasme, on a toujours vécu avec l'envie de servir, de se rendre utiles. On a ça dans la peau."

Chez les sapeurs-pompiers gardois, une équipe cynophile d'une demi-douzaine d'hommes est toujours mobilisée du côté de Nice à la recherche de victimes, nous précise le capitaine William Borelly.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité