Actualités

ARAMON Dix entreprises intègrent la 2e promotion du CleanTech Booster

La 2e promotion du CleanTech Booster a été lancée ce mardi après-midi, en présence de la vice-présidente de la Région Occitanie, Nadia Pellefigue. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La saison 2 du CleanTech Booster est ouverte ! Ce mardi après-midi, ont été accueillies les 10 entreprises lauréates composant la promotion de cet accélérateur de PME et de start-up éco-innovantes. Ce programme est porté par la CleanTech Vallée, implantée sur l'ancien site de la centrale thermique EDF d'Aramon. 

Pour rappel, ce sont onze acteurs publics et privés qui sont à l'origine de la création de la CleanTech Vallée à cheval sur les territoires du Gard rhodanien et de la communauté de communes du Pont-du-Gard. Le but étant de créer des éco-industries autour d'un projet de territoire décarboné. Cette mobilisation a fait l'objet du troisième contrat de transition écologique signé en France et le 1er d'Occitanie. Et ce, dans un territoire qui est également le 2e pôle industriel d'Occitanie, comme l'a rappelé le député Anthony Cellier (à l'origine aussi de la CleanTech), en vidéo car en déplacement à Paris.

Parmi les différents programmes mis en place par la CleanTech Vallée, il y a le CleanTech Booster dédié à l'accélération d'entreprises proposant des solutions innovantes en matière d'écologie et de développement durable. "On a trois axes principaux sur lesquels on doit travailler : l'environnement, le social et l'économie. L'économie elle existe, il faut juste en prendre soin et l'accélérer. C'est comme ça qu'est né CleanTech Booster l'année dernière. Ça nous a permis de l'accompagner les lauréats et d'aligner nos ambitions de réduire le CO2", introduit Didier Colin, membre fondateur de la CleanTech Vallée.

Mise au point d'un robot désinfectant pendant le confinement

La première promotion du CleanTech Booster a été marquée par la crise du covid-19 mais n'a pas cessé l'innovation pour autant. Pas moins de cinq projets ont été élaborés pendant le confinement notamment celui du robot Recovery capable de désinfecter les surfaces et l'air ambiant. Il avait été testé en réel au centre hospitalier de Bagnols/Cèze.

Le programme de la 2e promotion du CleanTech Booster se déclinera en 10 mois (deux jours de réunion par mois) avec une partie consacrée à l'accélération collective et individuelle et une autre à la co-innovation. Cinq entreprises issue de la première promotion ont été à nouveau sélectionnées: Innowtech, Alfileo, Mireio, Sirea et Fadilec. Parmi les nouveaux venus, il y a Aquatech qui déploie des mini-stations d'épuration autonomes et respectueuses de l'environnement pouvant être installées dans toute zone non raccordée. Mais aussi Beoga, Mobeetip, Sterixene (experte dans la décontamination par lumière pulsée) et T. Zic (commercialisant des systèmes de traitement et de désinfection innovants d'eau, d'air et de surface par Led UV).

Une réconciliation entre impératifs écologique et économique

Les partenaires de la CleanTech Vallée participeront à cet accompagnement. Par exemple, Orano met à disposition son fablab aux "boostés" pour expérimenter, tester les idées... Ils seront aussi sollicités pour l'EDF Pulse et donc pour apporter des réponses à des problématiques rencontrées par EDF.

Nadia Pellefigue, vice-présidente à la Région Occitanie, est venue jusqu'à Aramon pour saluer cette initiative : "Vous avez décidé ensemble, élus et entreprises, de vous fédérer et de mettre en œuvre un projet innovant sur ce territoire. Vous avez décidé de mettre en œuvre l'intelligence collective. Vous avez décidé très tôt de conjuguer les compétences entre des PME natures et des porteurs de projets et des starts-up". Et d'ajouter : "Les questions de transition énergétique et écologique sont d'une actualité encore plus accrue qu'elles ne l'étaient il y a quelques mois. À ceux qui considèrent qu'on ne peut pas concilier impératifs écologique et économique, vous faites ici la démonstration que c'est possible." Pour info, la Région a injecté 370 millions d'euros sur des aides d'urgence suite à la crise sanitaire, conjuguées à des aides de relance des entreprises.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité