A la unePolitique

ÉDITORIAL Droite et extrême-Droite : les liaisons dangereuses

Les déclarations de Marc Taulelle, adjoint nîmois et pneumologue retraité, ont de quoi couper souffle. Dans une interview accordée ce jeudi dans le 7H50 sur Objectif Gard, ce dernier appelle à une large union des républicains avec des élus d’autres partis, extrême-Droite comprise. Plus qu’un pavé, Marc Taulelle vient de jeter toute la Maison carrée dans le Gardon… D’où lui vient cette liberté soudaine, lui qui s’est toujours rangé derrière le maire, Jean-Paul Fournier ? D’où lui vient cet élan émancipatoire, lui qui a récemment pris la présidence de l’association militante Pour un grand Nîmes ?

Jamais à Nîmes la Droite républicaine n’a opté pour pareil mariage. Entre ces deux Droites, c’est parfois un flirt. Une liaison cachée. Surtout quand il est question d’assurer certains votes dans l’hémicycle. D’ailleurs, quel serait le rapport de force entre la Droite et la Gauche au Département, si les élus du Rassemblement national ne votaient pas systématiquement contre les rapports polémiques ? Seulement en politique comme en amour, l’histoire peut parfois virer au drame. Au Département, la Droite a prouvé depuis six ans qu’elle pouvait être dans l’opposition constructive. Du Macronisme avant l’heure ! Éloignée du populisme, ancré sur le territoire, le duo Procida-Burgoa a négocié des avancées pour son électorat : réduction des dépenses de la collectivité, investissements répartis sur tout le Gard et coup d’accélérateur dans le contrôle des mineurs étrangers. 

La prise de position de Marc Taulelle n’arrive pas non plus de nulle part. Ces derniers mois, les élus d'extrême-Droite ont revu leur stratégie, draguant plus ouvertement les républicains. Sur certains territoires, certains ont déjà cédé aux sirènes du calcul politique, quitte à appauvrir le débat. Car bien souvent, cette tambouille prend le pas sur l’élaboration du projet et le choc des idées. Comment s’étonner alors que si peu d’électeurs se rendent aux urnes ? 

Coralie Mollaret 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “ÉDITORIAL Droite et extrême-Droite : les liaisons dangereuses”

  1. Oui, vous avez raison, c’est l’alliance supposée et cachée entre les droites localement qui fait que les gens partout en France ne vont plus voter. C’est bien, vous êtes super forte en analyse politique.
    Sans rire, continuez de vous occuper des banalités locales quotidiennes et, de grâce, évitez les sujets qui vous dépassent à ce point. La formation perroquet bien pensant des écoles de journalisme n’est clairement pas au niveau de bagage culturel et intellectuel indispensable pour apporter de vrais éclairages sur la politique.
    Oubliez vous profs et jurys, lisez abondamment, courez les permanences de tous bords, discutez, interrogez, de cette manière vous pourrez peut-être éviter ce ton et ce fond scolaire consternant.
    A moins que vous ne vous contentiez de complaire aux principaux bailleurs de votre site.
    Mais là ce ne serait plus du journalisme, mais de la simple com. Il semble, là aussi que ça devient la norme dans ce métier
    Bien à vous

  2. Du Macronisme avant l’heure !
    Voilà, tout est dit Madame Mollaret. C’est la ligne « Macroniste » qui est l’option dans l’appareil « les républicains ». La ligne politique qui consiste à construire le mondialisme au détriment de l’indépendance, de la souveraineté de la France. La ligne qui regarde nos entrepreneurs entreprendre ailleurs, qui prend en charge les immigrés de partout, dans un pays qui compte 6M de chômeurs, 9M de pauvres et dont la dette publique atteint les 2500 milliards.
    En même temps, comme dirait Macron, ces chiffres sont aussi ceux d’Hollande, Sarkozy, Chirac, Mitterrand, une forme de continuité dans la continuité sous tutelle de Bruxelles. Une forme de soumission.
    La France du Rassemblement National n’a pas vocation à subir la loi d’intérêts supranationaux mais à choisir librement son chemin.
    Une différence de taille entre les uns et les autres, vous en conviendrez Madame Mollaret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité