Faits Divers

AU PALAIS « Il m’a pété toutes les dents, vous voulez voir mon magnifique sourire ? »

L'agresseur ? Un commerçant petit et calme condamné pour avoir tapé sur un colosse qui pratique la boxe thaïlandaise !

(Photo d'illustration)

Il est des procès où on se demande si l'on entend bien. Surréaliste par moment...

Et à les voir tous les deux se présenter à la barre du tribunal correctionnel de Nîmes, on imagine bien que le petit gringalet est la victime d'un colosse aux mains de bûcheron et au verbe haut. On se dit même que le géant de 1,90m va remettre le couvert comme s'il ne regrettait rien. Mais non finalement...

Le plus petit des deux est un commerçant sans problème qui est poursuivi pour des violences ayant entraîné une ITT de plus de 8 jours, 21 jours précisément. Il serait l'auteur de cette agression survenue dans les rues d'une commune proche de Nîmes.

"On se connaît depuis au moins 30 ans. Il était client de mon bar, mais il boit beaucoup et il est tellement pénible que c'est à peine supportable", témoigne d'emblée le commerçant. Ce soir-là de février dernier vers 23h30, "j'étais fatigué par ma journée de travail et je circulais et lui il était au milieu de la rue et ne voulait pas en bouger. J'ai fait un appel code-phare mais impossible qu'il se pousse et se mette sur le trottoir. Je suis descendu de mon véhicule et une altercation verbale a éclaté. Il m'a pris par le cou. Je me suis débattu et défendu et il est tombé par terre", témoigne le cafetier.

À ses côtés, la victime baisse la tête, puis regarde et fixe son agresseur. Lui avance une version très différente. Il reconnaît un problème avec le patron, mais le reste du témoignage diverge totalement. La victime se justifie même comme s'il était l'agresseur. "Oui j'avais fais l'apéro et j'ai bu quelques verres et je rentrais à pied chez moi. J'étais à 300 mètres de mon domicile. Par contre c'est totalement faux, il n'y a pas eu d'altercation verbale. Il est sorti de sa voiture et sans un mot il m'a frappé avec un démonte pneu en fer. Il m'a tapé un coup dans la tête et m'a cassé toute mes dents. Il ne m'en reste que 6", complète la victime.

"Mais vous n'aviez pas dit cela aux enquêteurs au départ", coupe la présidente du tribunal. "Quoi, quoi ? mais vous voulez que j'enlève mon masque. Il m'a frappé et m'a pété toutes les dents. Vous voulez voir mon magnifique sourire", complète le boxeur amateur à l'adresse du tribunal. "Non, non, ce ne sera pas nécessaire, le masque est parfois utile vous voyez", reprend avec humour et calme la juge.

La victime raconte qu'il pèse 110 kilos, ajoutant "je sais me défendre. Je fais de la boxe thaïlandaise. Mais là, le coup avec cette barre et sans rien dire m'a tellement surpris que j'étais fracassé par terre. Il m'a assommé". Une victime qui aurait réussi à se relever et à regagner blessée assez sérieusement son domicile. Sa vie serait devenue compliquée depuis cette agression à cause du confinement et de la difficulté à se faire soigner. "Pour voir un dentiste c'est impossible", poursuit le sans dents qui affirme qu'un précédent était survenu quelques mois avant à la fête du village entre les deux hommes et que le cafetier lui avait dit qu'il n'était pas le bienvenu aux festivités.

Sur les raisons d'un tel conflit persistant la juge relance... "Il ne supporte pas que je parle à son ex", reprend la victime. Dehors, sur les marches du tribunal judiciaire de Nîmes, après l'audience et alors qu'elle attendait le délibéré, la victime éructait sur son portable. "Je sais pas si je dois attendre. De toute façon, là aujourd'hui c'est que le hors d'œuvre, l'apéro quoi". Le cafetier sera finalement condamné à 6 mois de prison. Allez tchin-tchin à vous deux et santé à tous !

Boris De la Cruz

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité