Actualités

ALÈS Le meneur de jeu de l’OAC la joue « Franco »

Lucas Franco est arrivé à l'OAC l'été dernier en provenance d'Angoulême (N2)(Photo Corentin Migoule)
Lucas Franco aime la stabilité. Il passe en moyenne trois ans dans le même club avant d'en changer. (Photo Corentin Migoule)

Figurant parmi les neuf recrues du mercato estival alésien, Lucas Franco n’a pas tardé à s’adapter à son nouvel environnement. Le milieu offensif, qui a déjà inscrit deux buts depuis son arrivée, est l’un des hommes forts du début de saison des Bleus. À l’aube d’un déplacement à Sommières en Coupe de France (demain à 15 heures), le numéro 10 s’est livré à Objectif Gard, laissant comme à son habitude la langue de bois aux vestiaires. Portrait.

Quand il faut venir se présenter en zone mixte au sortir d’une défaite aussi imméritée qu’amère face au leader de la poule Occitanie de N3, Lucas Franco ne se cache pas. Quitte à tirer à boulets rouges sur une animation défensive « inexistante » mais dont il prend sa part de responsabilité : « Bien défendre ça concerne tout le monde, y compris les attaquants. » Et de poursuivre, en exposant les raisons de ce début de saison de l’équipe en demi-teinte : « La qualité on l’a. Il manque un petit truc qu’on va trouver, je l’espère, rapidement. Il n’y a aucune équipe qui nous a marchés dessus pour le moment. On a souvent plus d’occasions que nos adversaires. Mais c’est sûr que si on continue à prendre 2-3 buts par match on n'en gagnera pas beaucoup. Il faut régler ça. »

Calme et réfléchi, le natif de Montluçon n’est plus aussi téméraire qu’il a pu l’être par le passé mais garde sa fougue pour le terrain où il se bat sur chaque ballon. Arrivé à Alès en juin dernier, Franco apparaît déjà incontournable au onze de coach Saurat, dans lequel il fait office de leader. Sur le plan technique d’abord, par la place qu’il occupe sur le terrain, sorte de numéro 10 à l’ancienne, comme on en fait plus. Par son état d’esprit aussi, puisqu’il n’est jamais le dernier à haranguer ses partenaires. Son bagage parle pour lui : à 29 ans (il les a fêtés hier), l’Auvergnat comptabilise plus de 70 matchs à l’échelon supérieur (N2). C’est d’ailleurs dans l’espoir de le retrouver qu’il a signé à l’OAC : « Je privilégie toujours le projet sportif », justifie l’intéressé, qui a embarqué sa femme et sa petite fille dans l’aventure cévenole.

Lucas Franco à la conquête du ballon face à Toulouse II, lors du succès 4-3. (Photo DR/OAC)

Élu meilleur joueur de N3 Nouvelle-Aquitaine lors de la saison 2018/2019, le milieu offensif s’attribue naturellement un rôle de passeur, mais sait aussi marquer des buts. Il en a d’ailleurs inscrit près de 70 depuis le début de sa carrière et déjà deux en championnat sous ses nouvelles couleurs. « Je vais marquer mes quelques buts mais je ne suis pas le mec qui va planter 15 buts par saison », prévient Lucas Franco.

Les chaussettes à la Totti, la barbe de De Rossi

Ses marques de fabrique, un alliage de deux figures emblématiques de l’AS Rome : des chaussettes portées un poil plus haut que ne le faisait Francesco Totti mais tout de même plus bas que la moyenne, et une barbe aussi fournie que celle de Daniele De Rossi. Son physique fluet (1m77 pour 66 kg) ne l’empêche pas de remporter de nombreux duels précieux pour soulager son équipe et "faire monter le bloc".

Cet engagement physique sera nécessaire pour battre l’US du Trèfle sur sa pelouse ce dimanche, à l’occasion du 5e tour de Coupe de France. « Ça me tient particulièrement à cœur. C’est une compétition magnifique. On ne peut pas se permettre de passer à côté », annonce l’ancien joueur d’Angoulême. Il faut dire que Lucas Franco a eu le privilège de goûter au nectar sucré de la Coupe de France, en étant buteur dans un 16e de finale face à Strasbourg avec le club charentais en janvier dernier, et en jouant devant 12 000 personnes face à l’Olympique Lyonnais en 2014 avec Moulins Yzeure, notamment. Souhaitons que des adversaires aussi prestigieux se dressent sur la route de l’OAC cette année, ils rencontreront alors un Bourbonnais décomplexé.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité