A la uneActualitésSociété

LA PAUSE Communard nîmois, Rossel était seul contre tous

Louis-Nathaniel Rossel : un Nîmois dans la Commune aura lieu en 2021.

Carré d'Art a une belle exposition à découvrir sur Louis-Nathaniel Rossel (Photo Anthony Maurin).

L'exposition sera à découvrir jusqu’au 30 novembre 2021 mais ne débutera qu'en septembre de la même année à la galerie de l’atrium de la bibliothèque Carré d’art-Jean Bousquet.

Peu de Nîmois connaissent ce Nîmois (qui ne l'était pas tant que ça) qui est enterré au cimetière protestant. Né à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord) le 9 septembre 1844, Louis-Nathaniel a été fusillé à Satory (Yvelines) le 28 novembre 1871. Il était alors officier du Second Empire et l’un des principaux chefs militaires de la Commune.

Louis-Nathaniel Rossel (1844-1871), Nîmois aux ascendances cévenoles, est un héros oublié de l'Histoire de France. Colonel (en 1870), démissionnaire pour rejoindre la cause de la Commune, Louis-Nathaniel Rossel fut arrêté et fusillé à l’âge de vingt-sept ans seulement.

Son action demeure cependant dans les brouillards d’une époque troublée. Qui était Rossel ? Un héros ou une victime ? Un idéologue, un soldat et un stratège de valeur ou un personnage insignifiant balloté par les événements ? Retour sur un personnage au croisement de l’histoire de Nîmes et de l’histoire de France.

Les tombes de Louis-Nathaniel Rossel et de sa soeur Belle et cimetière protestant (Photo archives Anthony Maurin).

Son grand-père, avant lui, a servi aux armées républicaines de 1792. Son oncle, maire d’une petite commune du Gard, fut destitué après le coup d’État du 2 décembre 1851 tandis que son père, officier d’artillerie, avait osé lui aussi voter " non " au plébiscite alors demandé. Sa mère, Sarah Campbell, était anglaise et protestante. Un mélange détonnant qui prouve le caractère dans lequel était baigné Louis-Nathaniel. Ses chefs le disaient intelligent, sévère, bien élevé, et notaient chez lui une aptitude particulière aux langues - héritage familial peut-être -, mais aussi robuste personnalité.

Louis-Nathaniel Rossel, un visage oublié de la grande Histoire de France.

Rossel fut le seul officier supérieur de l'armée française à avoir rejoint la Commune de Paris et à y avoir joué un rôle conséquent. " C’est un combat d’avant-garde mal engagé et perdu … ", note Rossel en concluant à propos de l’insurrection du 18 mars : " On ne tue pas un semblable mouvement… malgré le filet de sang qui coule sans discontinuer dans la Seine. Tout gouvernement qui aurait pu sauver l’honneur de la France (dans le combat contre la Prusse) aurait eu mon soutien ".

Soutenu, entre autres, par un certain Victor Hugo, Rossel écrit beaucoup durant sa captivité éclairant ainsi toute sa personnalité. Sa sœur Bella consacra sa vie à faire connaitre ces textes. Charles De Gaulle lui a même rendu hommage.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité