A la uneActualités

COUVRE-FEU (vidéo) Fermeture des bars pour trois semaines dans le Gard

Le préfet du Gard annonce des mesures restrictives à partir de samedi Photo Norman Jardin / Objectif Gard

Le préfet du Gard a détaillé ce jeudi 22 octobre 2020 les différentes mesures mises en place pendant la période du couvre-feu qui débutera dans la nuit de vendredi à samedi avec notamment la fermeture totale des bars. 

Didier Lauga a commencé par préciser que le Gard n'était pas le seul département concerné par le couvre-feu. Le préfet a ensuite détaillé les mesures les plus contraignantes. En premier lieu, le couvre-feu qui sera effectif de 21 heures à 6 heures et que sera officiellement mis en place à partir de samedi minuit. Pendant cette période "les Gardois ne seront pas sensés sortir de chez eux", résume le préfet. Le couvre-feu est mis en place jusqu'au 14 novembre 2020 mais il peut être prolongé. "Nous parlerons alors de confinement" a déclaré Didier Lauga.

Il y aura tout de même quelques exceptions comme les trajets entre le domicile et le lieu du travail, des urgences médicales, des motifs familiaux impérieux, comme pour sortir un animal de compagnie (au maximum à un kilomètre autour de son domicile), une convocation judiciaire ou administrative et un déplacement en train ou en avion ; mais muni d'un billet.

Une cinquantaine de foyers depuis le début du mois de septembre

La pression sur les bars. Les bars seront fermés demain soir pour trois semaines et les restaurants devront fermer à partir de 21h mais ils sont autorisés à livrer des repas jusqu'à minuit. La mesure s'applique aussi aux spectacles et aux sports. Pour toutes les rencontres sportives se terminant avant 21h, une jauge de 1 000 personnes devra être respectée et pour les autres c'est le huis clos qui sera imposé. Les salles des fêtes ne pourront pas accueillir du public à l'exception des manifestations scolaires. Mais pas de fêtes familiales ou de lotos.

Claude Rols, le directeur départemental de l'Agence régionale de santé souligne par ailleurs, afin de crédibiliser les mesures restrictives, la présence d'une cinquantaine de foyers d'infection dans le Gard depuis le début du mois de septembre. Pour rappel, les EHPAD, qui concentrent des populations âgées et plus exposées face au virus, passent au niveau supérieur afin de renforcer les mesures sanitaires.

Toute personne ne respectant pas ces mesures s'exposera donc à partir de samedi à des sanctions pécuniaires. D'abord, une amende de 135€ qui pourra atteindre les 3 750 euros.

La réaction du préfet du Gard à l'issue de la conférence de presse : 

Lire aussi : 

CORONAVIRUS Le Gard en couvre-feu à partir de samedi

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité