Faits Divers

GARD/VAUCLUSE Bureaux de tabac braqués : un mis en examen veut sortir de prison

Photo d'illustration

Un homme, mis en examen pour "vol en bande organisée avec arme et association de malfaiteurs", a demandé mercredi à la chambre de l'instruction de Nîmes de sortir de prison après six mois d'incarcération préventive.

Il avait été interpellé avec quatre autres hommes en avril dernier suite à des braquages en série de bureaux de tabac dans le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. Une enquête est d'ailleurs toujours en cours après du doyen des juges d'instruction de Nîmes, Olivier Mathé. Un groupe d'enquête appelé "Tabacs 30-13" avait été mis en place au début du mois d'avril 2020 sous le commandement de la Section de recherches de Nîmes et de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante.

110 gendarmes dont l'antenne du GIGN d'Orange avaient procédé aux interpellations et perquisitions aux domiciles des suspects près de Cavaillon dans le Vaucluse et dans des communes des hauts des Bouches-du-Rhône. Des bureaux de tabac avaient été la cible de malfaiteurs durant le confinement, des individus armés et munis de cagoules, qui s'invitaient tôt le matin afin d'effectuer une razzia sur les cigarettes. "Ils opéraient pendant la période du confinement alors que les bureaux de tabacs avaient des réserves pleines", estime l'avocat général, Alexandre Rossi, qui s'oppose à la libération de cet homme d'une quarantaine d'années, impliqué lui dans un seule tentative de braquage survenue à Avignon.

Des individus d'une même équipe à tiroir, selon les investigations, qui avaient dérobé le 10 avril dernier près de 500 cartouches sur la commune de Rochefort-du-Gard. Deux jours auparavant, le même gang est soupçonné d'avoir braqué le commerce du village de Mollégès située près de Châteaurenard. Le dernier fait attribué à ce gang est survenu le vendredi 24 avril à Avignon avec une tentative de braquage où est visé l'homme qui a demandé hier sa remise en liberté. La chambre de l'instruction de Nîmes dira dans les prochaines heures si elle fait droit à la demande de contrôle judiciaire de ce commerçant ambulant vendant sur les marchés de Provence.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité