A la uneActualités

LA PAUSE Une fresque pour les 100 ans de l’entreprise familiale Émile Noël

Cette fresque a été réalisée à l'occasion des 100 ans de l'entreprise familiale Émile Noël. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En 1920, naissait à Pont-Saint-Esprit l'entreprise familiale Émile Noël. Quatre générations se sont succédé à sa tête. À l'occasion des 100 ans de la PME, une fresque monumentale a été réalisée pour habiller la façade derrière laquelle se trouve le moulin qui permet de produire de multiples variétés d'huile bio. 

"C'est une idée, un souhait que j'ai soumis à notre président il y a quelques temps. C'est une envie de valoriser notre histoire et son ancrage. Une envie de valoriser ce lieu", explique Guillaume Jourdain, directeur marketing et communication depuis presque trois ans chez Émile Noël. Il a fallu un mois de travail à Mathieu Sottocasa, artiste de la Chouet'déco à Saint-Paulet-de-Caisson pour créer cette fresque. Terminée il y a quelques jours, "l'œuvre fait déjà l'unanimité vu l'engouement sur les réseaux sociaux", se réjouit Guillaume Jourdain.

Dessus, on peut voir trois personnalités qui ont marqué l'histoire de l'entreprise. Bien évidemment, Émile Noël père, le fondateur, Émile Noël fils, véritable explorateur qui a réussi à engager un nouveau tournant après le terrible gel des oliviers en 1956 en s'intéressant à de nouvelles graines, et Gérard Garnier, son gendre passionné par l'Afrique qui reprit la présidence quelques années avant de décéder prématurément dans un accident dans les années 90.

Il a fallu un mois de travail à Mathieu Sottocasa alias La Chouet'déco (absent ce jeudi) pour réaliser cette fresque. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"Cette fresque met en avant à la fois les produits, la ville et les hommes. C'est un mix toujours gagnant", commente la maire, Claire Lapeyronie. Il est vrai qu'on voit également le fameux pont et la collégiale, symboles de Pont-Saint-Esprit, s'accordant avec les emblèmes de la Provence.

C'était aussi l'occasion pour le groupe Émile de présenter les produits de la petite entreprise drômoise La Fabric sans gluten qu'il vient de racheter, il y a trois semaines. Cette structure de l'économie sociale et solidaire repose sur deux engagements : travailler avec des producteurs locaux pour concocter des tartes et des brownies sains et sans gluten mais aussi accompagner et insérer professionnellement des femmes en situation de précarité pour leur redonner confiance en elles. "Et il y aura encore beaucoup de projets", assure David Garnier, président du groupe Émile.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité