Actualités

ALÈS Face à la vague épidémique, le Centre hospitalier se réorganise

Le CH Alès-Cévennes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

La progression épidémique constatée dans l’ensemble du Gard impacte brutalement l’ensemble des organisations hospitalières du département. Le bassin alésien, un temps épargné, est aujourd’hui marqué par une nette accélération des situations de contamination.

Le Centre Hospitalier Alès-Cévennes connait ainsi depuis quelques jours une forte recrudescence des admissions Covid, à partir des urgences. Cette dégradation épidémique amène l’hôpital à adapter sa posture et sa réponse capacitaire pour pouvoir : augmenter significativement le nombre de lits Covid, protéger les patients fragiles ou âgés, en nombre important dans les lits de l’hôpital et limiter les contaminations des personnels et préserver le fonctionnement des services. Enfin, maintenir et sécuriser les autres prises en charge médicales ou chirurgicales.

Dès ce week-end, une nouvelle unité Covid sera installée à la place de l’actuelle unité de chirurgie ambulatoire. Elle accueillera 8 patients Covid supplémentaires dans un premier temps, permettant ainsi de désengorger le secteur « haute densité virale » des urgences.

A compter de lundi 26 octobre, le service Médecine3/pneumologie sera transformé en unité exclusivement Covid soit une capacité potentielle de 26 lits Covid (pour 9 actuellement dans ce secteur). Les patients non infectieux de ce service seront transférés vers une autre unité de médecine.

Restrictions des visites

Afin de limiter les risques de contamination, les visites seront interdites à compter du lundi 26, sauf dérogation médicale particulière, dans toutes les unités d’hospitalisation. Les visiteurs sont invités à privilégier les contacts téléphoniques pendant cette période particulière et à se renseigner sur les possibilités de visite résiduelles, sur autorisation médicale, dans certains services (maternité) ou certaines situations (accouchement, accompagnement de fin de vie...).

L’accès à l’hôpital reste bien entendu autorisé pour les consultants ou les patients devant bénéficier de séances d’hôpital de jour. Les personnes ayant rendez-vous pour un acte, une consultation externe ou encore un traitement ambulatoire devront présenter à l’entrée générale de l’établissement un justificatif (convocation écrite ou numérique, ordonnance...).Un seul accompagnant est autorisé pour les patients venant en consultation ou en hôpital de jour.

Objectif : maintenir l’offre de soins dans sa diversité

En retravaillant ainsi ses réorganisations internes, le Centre Hospitalier souhaite continuer à proposer l’offre de soins la plus large et la plus accessible possible aux habitants de l’agglomération, afin d’éviter retards de traitement et pertes de chance qui ont caractérisé la situation de la première vague épidémique du printemps.

La Direction de l’Hôpital s’excuse par avance auprès de la population des désagréments que risquent d’occasionner ces réorganisations, rendues nécessaires pour préserver la sécurité des patients et des personnels.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité