Actualités

NÎMES Un pas de plus vers le renouvellement urbain du Mas de Mingue

Coup d'envoi de l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat Copropriétés dégradées pour les Grillons. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

C'est signé. L'Opération programmée d'amélioration de l'habitat Copropriétés dégradées (OPAH-CD) pour Les Grillons au Mas de Mangue à Nîmes, va désormais pouvoir être lancée pour un coût d'un peu plus de 3 millions d'euros.

Les Grillons, ce sont des logements, une crèche, une mairie annexe, des commerces ainsi que des garages privatifs. Sans aménagement majeur depuis 60 ans, du fait de son statut juridique privé, cette copropriété s’est dégradée au fil des décennies et fait l’objet tant d’incivilités et de vandalisme que de trafics. Ses 82 logements et parties communes souffrent aussi d’un défaut d’entretien patent consécutif à l’endettement chronique de la copropriété.

>> À lire : NÎMES. Les Grillons n'auront-ils plus de nid au Mas de Mingue ?

L'OPAH-CD dont le coup d'envoi a été donné par la signature d'une convention entre les différents partenaires(*), vise à accompagner la rénovation des parties communes qui nécessitent des travaux urgents, la résorption de l’habitat insalubre, l’amélioration des performances énergétiques, la rénovation des façades, le changement des menuiseries et la résidentialisation de la copropriété des Grillons. Coût de l'opération, 3,3 millions d’euros co-financés par l'ANAH, la Région Occitanie, le Département du Gard, Nîmes Métropole, la Ville de Nîmes et la Caisse des dépôts.

Une opération qui va donner lieu à un diagnostic dans un premier temps et pour une durée d'un an. "Notre volonté reste farouche et ancrée vers l'amélioration de l'habitat sur l'ensemble de la ville et en particulier sur ce quartier. Nous effectuons aujourd'hui un pas de plus vers le renouvellement urbain du Mas de Mingue", s'est satisfait le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, précisant la part de la Ville consacrée à ce dossier des Grillons, soit 600 000 euros.

"Donner un peu plus de souffle à ce quartier"

Dans le cadre de ce renouvellement urbain, les commerces et les garages privatifs en cours d'acquisition par la Ville, seront détruits pour permettre l'aménagement de la place des Grillons. "À la fin de 2021, on pourra commencer à démolir et donc à avoir des éléments visibles. On ne s'en tiendra pas qu'à la barre Agrippa d’Aubigné, (aussi nommée « Boule d’Or », Ndlr) qui a été détruite cet été, explique François Courdil, adjoint au maire délégué à la Politique de la Ville. Cela permettra de donner un peu plus de souffle à ce quartier, de mieux s'y projeter à l'intérieur." Les commerces seront relocalisés dans le quartier.

Un chantier qui sera accompagné du transfert de la crèche des Bégonias de l’autre côté de la route de Courbessac au Clos de Coutelle, au sein d’un immeuble mixte avec des logements en étage, afin d’élargir son offre sur d’autres quartiers. La mairie annexe sera quant à elle transférée au sein du centre Jean-Paulhan qui bénéficiera d’une extension. À noter également, l'arrivée prochaine de la ligne 2 du Tram'bus dans le quartier. Les travaux devraient démarrer dans un an, avec la création de trottoirs et de pistes cyclables.

Stéphanie Marin

*Jean-Paul Fournier (Ville de Nîmes), Franck Proust (Nîmes métropole), Christian Bastid (Département du Gard), Françoise Bons (Région Occitanie). 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité