ActualitésSociété

VERGÈZE Sol bémol, un spectacle tout en douceur et en rire

Le vendredi 6 novembre à Vergèze-Espace à 20h30, tout public dès 6 ans.

Sol bémol par la compagnie d'irque & fien (Photo Geert Roels).

Entre cirque, musique et humour, deux acrobates-musiciens s'élèvent jusqu'au presque septième ciel en jouant la partition d'une vie à deux. Voici Sol bémol.

Sol bémol, de la compagnie d’Irque & Fien, est un drôle d'objet culturel. Un drôle de spectacle mêlant musique et équilibre, une sortie à ne pas manquer mais pour laquelle il sera bon de réserver ses places en amont même si la séance est offerte !

C'est une histoire d'amour. Dans cette pièce, les comédiens interprètent l'histoire d'un couple avec ses bonheurs et ses joies mais aussi ses tumultes et ses peines. Le récit d'une vie défile sous les yeux du spectateur.

C'est un duo poétique qui nous rappelle les valeurs d'une vie simple, des moments fugaces, des instants que l'on ne peut oublier. Sur scène une valise et quatre pianos, les numéros d'acrobatie, de jonglage, de musique s'enchaînent. Oui, pardon, on avait oublié de vous dire qu'il s'agit d'un spectacle de cirque. Assisté par des machinistes en coulisses, le décor et les comédiens se mettent alors en mouvement.

La compagnie d'Irque & Fien est en réalité un binôme, un couple, des créateurs passionnés. Une grande complicité unit ce duo d'équilibristes et de musiciens sur scène comme dans la vie. Un spectacle plein de surprises et d'images inattendues à partager en famille. Une plongée garantie dans l'enfance. Un émerveillement pour les petits mais aussi pour les grands ayant perdu l'oeil et le sourire de la jeunesse.

Cette nouvelle création a par ailleurs reçu le prix du meilleur spectacle de cirque TAC de Valladolid. "Dirk et Fien, c’est un duo de longue date, une jolie complicité sur l’asphalte comme dans la vie, pour nous donner à vivre des spectacles de cirque de rue poétique, titillant avec douceur notre âme d’enfant " note Télérama. Si Télérama le dit... Ici, on vous dira simplement de tenter l'aventure et, si votre curiosité est acérée, vous devriez vous régaler car la scène finale "grandiose et rappelant celle des Temps modernes de Chaplin" pour l'Humanité, ne saurait vous décevoir.

Spectacle d'une durée d'une heure environ.

(Photo Geert Roels)

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité