A la uneActualités

LA PAUSE Les Halles de Nîmes, régal des papilles, refuge des gourmets

Tout est fait pour faciliter la vie des clients (Photo Anthony Maurin).

Les commerçants ont hélas déjà pris l'habitude de ce genre de situation... Après l'épisode un du confinement, nous voilà déjà à l'épisode deux. Aux Halles de Nîmes, la gourmandise reste ouverte ! Les 70 étaliers vous attendent sur 3 500 m² de pur plaisir gastronomique.

C'est un rendez-vous traditionnel. De plus et quand la France est en vacances, les Gardois peuvent cuisiner au calme alors les Halles de Nîmes demeurent le lieu où les délices locaux se retrouvent réunis pour une franche partie d'éveil des papilles.

Les Halles, lors du premier confinement, avaient dû fermer leurs portes et leurs commerçants en avaient profité pour s'organiser en mettant en place des livraisons. Une commande en ligne ou directement chez votre étalier favori, une mutualisation des services et hop, vous étiez livré sans encombre ni surtaxe, le tout plutôt rapidement.

(Photo Anthony Maurin).

Ce confinement est un peu différent. Certains commerces proposent ce service mais l'essentiel des étaliers, tant qu'ils peuvent travailler en contact avec le public, sont ouverts et restent parfaitement accessibles. Ce samedi matin, il n'y avait pas foule mais les commerçants ne s'inquiétaient pas. "C'est les vacances, tout le monde se lève plus tard, on traîne, on remplit le bon de sortie mais on va quand même faire les courses ! Bon, on sent que tout est un peu plus calme depuis le milieu de la semaine mais je ne me fais pas de souci, les gens mangent encore et avec le premier confinement, ils ont compris que nous savons être réactifs quand il le faut. Aujourd'hui, ils viennent simplement plus tard aux Halles, les habitudes de consommation changent" avoue un boucher.

Il est certain qu'à l'aube, les personnes âgées sont encore là. Puis, se passent deux heures durant lesquelles le flux de visiteurs est moindre. Ensuite, vers 10h30, les affaires reprennent et les services aussi. "Je confirme ! J'ai fait appel au service que les étaliers avaient créé au printemps et c'était très bien, ça m'a permis de garder le contact et de bien me nourrir. De mon entrée à mon café j'ai pu vivre comme si Les Halles étaient ouvertes. Ça me faisait du bien même si ce que j'aime par dessus tout c'est de venir, de prendre le temps, de regarder les produits, leurs prix et de discuter, de voir des amis... " note Jean, masque bien en place et actionnant la pédale du gel hydroalcoolique.

(Photo Anthony Maurin).

Ce samedi matin, les Halles arborées quelques couleurs naturellement automnales mais elles faisaient aussi, par endroits seulement, peur ! La peur d'Halloween pardi ! Quelques commerçants avaient pris la peine de jouer le jeu de la fête britannique au carrefour de la Camargue, des Cévennes et de la Provence. Une audace saluée par un jeune. "J'aime bien ! D'habitude je viens aux Halles avec mes grands-parents et je trouve ça un peu vieux mais là, le orange va bien sur le stand du primeur !"

Les Halles, rue des Halles, 30000 Nîmes. Tél : 04.66.21.52.49, mail : contact@leshallesdenimes.fr. Pour suivre les Halles sur Facebook c'est par ici, sur Internet c'est par là.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité