ActualitésCulture

ALLÈGRE-LES-FUMADES La Maison de l’eau fait de « la résidence »

La Maison de l'eau a accueilli neuf troupes d'artistes en résidence depuis le mois d'août. (Photo Corentin Migoule)
La Maison de l'eau a accueilli neuf troupes d'artistes en résidence depuis le mois d'août. (Photo Corentin Migoule)

Fermée au grand public depuis le 30 octobre, la Maison de l’eau s’évertue à maintenir un lien avec ses fidèles en dépit de l’annulation des spectacles, et propose un accueil d’artistes en résidence, en attendant des jours meilleurs.

Pas épargnée, comme l’ensemble du secteur culturel, par les mesures de confinement, la scène de la Maison de l’eau est fermée au grand public depuis près de deux semaines. Mais pour continuer d'exister aux yeux de ses fidèles, l’établissement redouble d’inventivité. « Garder le lien, plus que jamais, avec notre public, c’est la priorité », martèle d’emblée Coline Alvès, la chargée de communication et du développement culturel du site. « C’est pour cela qu’on essaye de communiquer au maximum sur nos réseaux sociaux. C’est l’une des seules choses qui nous restent », poursuit la jeune femme.

Des spectacles à recaser

Car à l’exception de la résidence d’artistes qui est proposée et plébiscitée depuis le début de l’ère covid, les activités habituelles de la Maison de l’eau sont toutes interrompues pour une durée indéterminée. En effet, une dérogation autorise l’établissement à recevoir des troupes artistiques pour travailler leur projet, et le groupe de musiciens EDC en a ainsi profité du 2 au 6 novembre dernier. La compagnie Exil théâtre est la prochaine à avoir réservé l’emplacement du 16 au 20 novembre, avant de renouveler le bail au mois de décembre. Pour le reste, « c’est très limité », admet Coline Alvès. Et de poursuivre : « Avant l’interruption, on a eu le temps de jouer seulement deux spectacles de la nouvelle saison. Pour les expositions, on n’a même pas pu proposer de vernissages. »

Les ateliers (cirque, arts plastiques, danse, théâtre, NDLR) généralement proposés tout au long de l’année à une centaine d’enfants et d’adolescents ont eux aussi été suspendus. « On avait espoir de les relancer en janvier 2021 mais ça aussi ça semble compromis », regrette la chargée de communication. Si l’incertitude règne quant à la tenue des spectacles du mois de décembre, la Maison de l’eau envisage déjà de recaser toutes les représentations annulées lors de l’exercice 2021/2022. « Ça fera une saison riche et dense », conclut Coline Alvès. De son côté, Cathy Rouquette, attachée d’administration, apprécie le soutien, jusqu’alors indéfectible, des financeurs : « Ils jouent le jeu malgré le contexte. Ça nous permet de maintenir le paiement des salaires de nos quatre techniciens intermittents. Maintenant on a fait nos demandes de subventions pour l’année 2021. Est-ce qu’on obtiendra les mêmes montants que cette année ? C’est difficile à dire. »

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité