A la uneActualitésOAC AlèsSports Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce vendredi 20 novembre

Le
Le capitaine Anthony Briançon est incertain pour affronter le Stade de Reims (Photo Anthony Maurin)

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos ! 

Nîmes Olympique

Le best'of de la conf. Retrouvez en vidéo les meilleurs moments de la conférence de presse avant Reims-Nîmes avec l'entraîneur Jérôme Arpinon et le gardien Baptiste Reynet :

 
Meling et Briançon incertains. Si Birger Meling a profité de la trêve internationale pour soigner sa blessure, "il a encore un peu mal au genou", a garanti son entraîneur, ce vendredi matin. Le latéral norvégien qui a repris l'entraînement collectif jeudi a un "résidu de douleurs" et n'est donc pas sûr de s'envoler pour Reims que les Crocos affrontent dimanche à 15h (11e journée de Ligue 1). Pour ce déplacement important, après quatre défaites d'affilée, Nîmes pourrait aussi être privé de son capitaine Anthony Briançon. "Je l'ai ménagé aujourd'hui. Ça lui tire un peu au niveau du genou. Je prendrais une décision demain. La logique est de prendre des joueurs valides à 100% mais il faut aussi prendre en compte ceux qui sont importants pour l'équipe", a commenté, hésitant, le coach gardois. Deux absences qui fragiliseraient la défense du NO. Sidy Sarr, qui a repris avec le groupe, et les trois joueurs revenus de sélection (Matteo Ahlinvi, Karim Aribi et Kévin Denkey) postulent pour une place dans la liste des 20 joueurs retenus.

"Un adversaire redoutable". Son homologue rémois, David Guion, s'est aussi exprimé aujourd'hui devant les journalistes champenois. "Les Nîmois sont en crise de résultats depuis quelque temps. Ils performent à l'extérieur. Ils ont trouvé la recette. Ils ont gagné le derby à Montpellier et fait match nul à Lyon... Ils ont cet esprit commando que nous connaissons bien puisque cela fait quatre ans que nous les rencontrons. Je suis convaincu qu'ils sauront à nouveau faire appel à leurs valeurs. Cette équipe est capable de faire de très bonnes choses même si elle est un peu moins en confiance de part ses résultats mais c'est une équipe qui a essayé depuis le début de la saison de monter encore son niveau de jeu. Ajoutez à cela leurs vertus et leurs valeurs, ça peut faire un adversaire redoutable", a-t-il déclaré. Le technicien stadiste est privé de Xavier Chavalerin (blessé), Wout Faes (suspendu) et probablement d'Arbër Zeneli (phase de reprise).

OAC

Avant l'arrêt du championnat proclamé le 30 octobre dernier, l'OAC s'était relancé en gagnant (0-3) à Fabrègues. (Photo Corentin Migoule)

Le plaisir de se retrouver. Au chômage technique - coronavirus et confinement obligent - depuis le 30 octobre dernier, les joueurs de l'Olympique d'Alès en Cévennes refoulent la pelouse du stade Pibarot depuis lundi. Un temps mis au repos, les joueurs de Stéphane Saurat avaient déjà repris un rythme de sportif de haut niveau en suivant un programme d'entraînement individualisé. Grâce à une circulaire de la Fédération française de football (FFF), en accord avec le ministère des Sports, qui autorise les équipes constituées majoritairement de sportifs sous contrat (c'est le cas de l'OAC, NDLR) de continuer les entraînements, les Cévenols ont eu le plaisir de se retrouver et de s'exercer collectivement. Pour le plus grand bonheur d'Aloïs Chabassut, figure emblématique de l'équipe : « On aurait dit des enfants quand on s'est retrouvé ! (rires) » Et de poursuivre : « On a beaucoup de chance d'avoir pu reprendre. Il faut qu'on en profite.» Plaisir partagé par le buteur Quissumgo Maconda : « Le foot nous manquait trop. On est tous motivés pour atteindre l'objectif fixé en début de saison. Le staff met tout en œuvre pour qu'on soit bien. » S'ils concèdent se préparer « comme si on devait reprendre mi-décembre », les joueurs alésiens restent dans le flou quant à une possible reprise du championnat de National 3 qui pourrait n'avoir lieu qu'en janvier prochain.

USAM

Rémi Salou ne sera pas présent pour le déplacement à Istres et à Bucarest (AS Sportfoto / Soerli Binder)

Sans Salou. Cet après-midi l'USAM Nîmes Gard a pris en train la direction de Paris pour dormir ce soir à la Maison du Handball à Créteil avant de rencontrer ce samedi (à 18h), Ivry, avant-dernier du classement. Pour cette 9e journée de Lidl Starligue, le coach Franck Maurice a retenu un groupe de 16 joueurs dont sort Rémi Salou, qui a vu son genou de nouveau gonfler après la défaite mardi face à Kristianstad (24-25). Un autre pivot revient dans l'effectif, il s'agit de Nicolas Nieto. La bonne nouvelle c'est également le retour de Luc Tobie qui sera toutefois suspendu la prochaine journée pour la réception de Tremblay. Les jeunes Lou Derisbourg et Damien Gibernon viennent compléter un effectif toujours amputé de Tom Poyet et O'brian Nyateu. Les Nîmois passeront une deuxième nuit en région parisienne, avant de s'envoler dimanche matin pour Bucarest afin d'affronter le club du Dynamo, mardi à 18h45, pour la 4e journée de la Ligue européenne de l'EHF.

Le groupe retenu : Desbonnet, Paul; Gallego, Dupuy, Nieto, Acquevillo, Minel, Hesham, Tobie, Kavticnik, Derisbourg, Gibernon, Rebichon, Sanad, Tesio, Guigou.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité