A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocodiles ont bien tenu la barre

Les Nîmois ont mis fin à une série de quatre défaites en s’imposant à Reims 1-0.

Renaud Ripart a marqué son second but de la saison (photo Anthony Maurin)

Grâce à un pénalty de Ripart et du sérieux en défense, les Nîmois l’ont emporté à Reims 1-0. Ils se sont rassurés et ils font une belle opération dans le bas du classement de la Ligue 1. La chance était nîmoise car les Rémois ont frappé la barre transversale gardoise dans le temps additionnel.

Deux semaines après l’humiliante défaite 5-1 infligée au stade des Costières par le SCO d’Angers, les Crocodiles étaient attendus au tournant. Une réaction était vivement espérée, au risque de plonger dans la zone des relégables, en cas de victoire de Strasbourg à Montpellier. C’est sans Briançon ni Melling, tous les deux blessés, que les Nîmois abordent cette onzième journée de Ligue 1.

Jérôme Arpinon a choisi de faire six changements par rapport au désastre de la précédente journée. Briançon, Alakouch, Aribi, Eliasson, Benrahou et Deaux (suspendu) laissent leur place de titulaire à Martinez, Paquiez, Ahlinvi, Fomba, Ripart et Koné. Avec l’objectif de retrouver une solidité défensive, Nîmes décide de joueur avec un bloc plus bas qu’à l’habitude, et dans l’idée de se projeter rapidement vers l’avant au moment de la récupération du ballon.

Un bloc plus bas

Les premières minutes sont à l’avantage de Reims avec la possession du cuir et une première frappe de Cafaro, déviée par Fomba, mais qui ne trompe pas Reynet (3e). Nîmes n’est pas en reste. Ahlinvi, voyant le gardien de but champenois un peu avancé, tente sa chance de loin mais sans succès (9e). Dans la foulée, les Crocodiles placent leur première contre-attaque avec encore Ahlinvi qui lance Ripart dont le centre tendu ne peut être repris par Koné, qui est de toute façon en position de hors-jeu (10e).

Puis le Stade de Reims se fait plus dangereux avec un centre de Berisha, et il ne manque que quelques centimètres à Sierhuis pour pouvoir le dévier (12e). À la suite d’un corner détourné par Reynet, le ballon est repris par Sierhuis qui l'envoie au-dessus de la transversale nîmoise (17e). Peu bousculés, les Nîmois restent bien en place et ils repoussent le danger sans trop de difficultés. Cela donne une première période ennuyeuse.

Petit-pont de Ferhat sur De Smet et pénalty pour Nîmes

Heureusement, la rencontre s’anime. Sur une contre-attaque rondement menée, Ripart centre pour Koné, idéalement placé, mais l’attaquant sénégalais tergiverse et laisse échapper une énorme occasion (47e). Les Champenois aussi se réveillent avec un tir de Cafaro que Reynet détourne d’une claquette (52e). Sur un long dégagement de Reynet, le ballon parvient à Burner qui centre fort, mais Ripart ne peut pas redresser la course du ballon (56e).

Incontestablement les Nîmois sont plus fringants qu’en première période et ils en sont récompensés. Ferhat, dans ses œuvres, réussit un petit-pont sur De Smet et il entre dans la surface de réparation rémoise, obligeant le défenseur à la faute. Monsieur Stinat désigne le penalty que Ripart transforme en prenant Diouf à contre-pied (0-1, 62e). La réaction des joueurs locaux est immédiate un centre de Doumbia repris au premier poteau par Touré, mais Reynet reste vigilant.

La fin de la rencontre est stressante avec Reims qui pousse et Nîmes qui résiste. Le temps additionnel est complètement fou avec des Champenois qui échouent deux fois sur la barre transversale nîmoise (90+3 et (90+4) et une fois sur une superbe parade de Reynet (90+4), dans un grand jour. Avec un peu de chance et de réussite, les Crocodiles s’imposent et mettent un terme à une série de quatre défaites. Ils profitent aussi des défaites de Strasbourg et Dijon pour repousser les relégables à cinq points.

11e journée de Ligue 1. Stade Auguste-Delaune.STADE DE REIMS – NÎMES OLYMPIQUE 0-1(Mi-temps : 0-0). Rencontre disputée à huis-clos. Arbitre : M. Stinat. But : Ripart (62e sp). Avertissements à Reims : Sierhuis (18e), Munetsi (46e) et Berisha (82e). Avertissement à Nîmes : Ripart (34e).

Reims : Diouf – Foket, Maresic, Abdehamid, De Smet (Kona, 67e) – Mbuku (Doumbia, 58e), Berisha, Muneti, Cafaro (Zeneli, 78e) – Sierhuis (Touré, 58e), Dias. Remplaçants non utilisés : Ndiaye, Kutesa, Ekitike, Cassama et Drammeh. Entraîneur : David Guion.

Nîmes : Reynet – Burner, Landre, Martinez, Paquiez – Cubas, Fomba, Ahlinvi – Ferhat, Koné (Denkey, 55e puis Aribi, 80e), Ripart. Remplaçants non utilisés ; Dias, Miguel, Alakouch, Duljevic, Benrahou, Eliasson et Roux. Entraîneur : Jérôme Arpinon.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité