ActualitésSociété

AUBAIS Les conseils de Sarah Lopez pour une meilleure cohésion familiale pendant ce confinement

Psychologue de métier, Sarah Lopez est depuis deux ans consultante en organisation personnelle, familiale et de l'habitat pour sa propre entreprise "My home therapy".

Sarah Lopez s'est lancée il y a deux ans comme consultante en organisation personnelle, familiale et de l'habitat et est à la tête de son affaire "My home therapy". (DR)

Sarah Lopez, psychologue de métier, a monté son affaire "My home therapy" il y a deux ans. Elle est désormais consultante en organisation personnelle, familiale et de l'habitat à Aubais. Elle nous en a dit un peu plus sur son activité encore méconnue et nous a prodigué quelques conseils pour mieux vivre ce reconfinement au sein du foyer. 

Juste après avoir pris son poste de manager, Sarah Lopez a commencé à vaciller. Du jour au lendemain, son corps a dit stop. Atteinte de grosses pertes de mémoire, elle est dans l'incapacité à "tout gérer" comme elle le faisait auparavant. Elle a dû ralentir le rythme, se donner des moments de respiration et lâcher de la pression qu'elle s'était imposée.

Forte de sa propre expérience, elle a décidé depuis deux ans, de soulager les femmes qui comme elle avant, supportent une surcharge mentale. Elle s'est spécialisée dans "la réorganisation du quotidien qui va avec l'organisation des espaces, se libérer du superflu, se désencombrer". "Une nouvelle organisation permet que chacun dans la famille sache où ranger les choses, se rende autonome...", explique Sarah Lopez. En gros, soulager les femmes (le plus souvent mais aussi parfois des hommes) qui doivent souvent gérer, planifier, anticiper tous les besoins pour la bonne marche du foyer.

"Il n'existe pas de bonne organisation, il faut s'adapter à chaque personne"

Alors comment ça se déroule quand cette consultante en organisation personnelle est appelée par des familles ? Tout d'abord, Sarah Lopez se rend sur place pour poser un diagnostic : "Souvent, ça part d'un problème d'encombrement et de désordre un peu caché. Tout est mélangé, rien n'est rangé par catégorie. Et c'est difficile pour les autres membres de la famille d'être autonomes. C'est le premier point à travailler si la personne veut déléguer certaines tâches." Elle décèle ce qui est le plus difficile à gérer : les courses, le linge... L'idée est ensuite d'instaurer une routine bien huilée et respectée de chacun. "Il n'existe pas de bonne organisation, il faut s'adapter à chaque personne, à chaque famille, à leur vie."

Elle a reçu plus de demandes à la suite de ce premier confinement : "Sur l'organisation des espaces, il y a eu beaucoup de demandes de personnes souhaitant désencombrer leur intérieur suite au premier confinement. Ce n'est pas facile de se libérer d'objets." Beaucoup pour du tri de dressing également à la rentrée. Si son activité de niche touche pour l'instant un public restreint, des collègues psychologues ont fait part de remontées auprès de Sarah Lopez.

Ce nouveau confinement est donc un bon moyen pour se réorganiser pour une meilleure cohésion à la maison. Alors voici les quatre conseils de Sarah Lopez : 

. Délimiter son temps par plages horaires : le problème quand on est confiné et qu'on télétravaille, c'est que le personnel et le professionnel se trouvent imbriqués dans un même espace. Alors il est plus confortable de cloisonner son emploi du temps par tâches pour éviter le yoyo mental. Vous pouvez vous faire des listes "à faire" ou même un emploi du temps. "On ne peut pas répondre à un mail en faisant la cuisine ou assurer un rendez-vous téléphonique et lancer une machine. On se disperse et on peut faire de la surchauffe mentale", affirme-t-elle. L'idée est d'ensuite automatiser cette routine par tâches. Ça vous évitera de vous déconcentrer de votre dossier en cours, en lorgnant votre évier plein de vaisselle que vous n'avez pas lavée.

. Travailler dans un espace à part : télétravailler, c'est plus simple si on a une pièce dédiée que dans son salon. Vous aurez moins de crainte d'être dérangé par votre enfant. Surtout si vous mettez une pancarte "Ne pas déranger" sur la porte. Si vous n'avez pas de pièce en plus, il faut trouver d'autres stratégies pour éviter les sources de distraction. Par exemple, vous pouvez enfiler un casque audio sur vos oreilles. On aura moins envie de vous interrompre et vous, vous serez isolé des bruits extérieurs. N'hésitez pas à bien communiquer avec vos enfants sur le fait que quand vous travaillez, il ne faut pas vous solliciter. Si votre conjoint est aussi en télétravail, vous pouvez alterner matin et après-midi pour le travail et les tâches ménagères et la garde des enfants.

. Faire le tri : si vous êtes confiné sans travail à la maison, c'est le bon moment de faire du rangement. "Le confinement, ça peut être un temps pour soi et pour sa famille et on peut en profiter pour trouver une nouvelle organisation", assure Sarah Lopez. Pendant le premier confinement, beaucoup de personnes souhaitaient se débarrasser des objets encombrants mais le problème, c'est que beaucoup de déchetteries sont restées fermées un moment pour les administrés. Là, pas de problème, vous pouvez vous y rendre ou alors dans la ressourcerie la plus proche de chez vous.

. Déléguer les tâches : après le tri, vous pouvez en profiter pour déléguer certaines tâches aux autres membres de votre famille. Et ainsi éviter d'être "le cerveau de tous les projets familiaux". Ça permettra aux enfants de comprendre toute la dimension de la gestion du foyer et de les responsabiliser. Il faut accepter qu'au départ, les tâches accomplies par votre conjoint ou vos enfants ne soient pas parfaitement remplies ou du moins, pas comme vous le souhaitez vous. Qu'une facture soit payée en retard parce que ça lui est sorti de la tête... Il y aura peut-être des erreurs, mais il faut s'en détacher pour qu'au fur et à mesure, il trouve sa routine.

Marie Meunier 

Plus d'infos sur le site Internet de My home therapy.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité