Actualités

CORONAVIRUS Emmanuel Macron annonce le programme de déconfinement des prochains mois

Capture d'écran DR

Alors que le nombre de décès a passé la barre des 50 000 ce mardi selon Santé Publique France, le Président de la République s'est exprimé à la télévision lors d'une allocution.

Rappelant que le nombre de cas positifs à la covid-19 recule, Emmanuel Macron a esquissé un nouveau cap qui prendra effet à partir du 28 novembre. D'abord, les attestations resteront en vigueur à cette date et au moins jusqu'au 15 décembre prochain, si la situation est meilleure. Samedi donc, « Tous les commerces et services sont autorisés à rouvrir jusqu'à 21 heures, dans un protocole strict dès samedi » annonce le chef de l'État. Les promenades sont autorisées dans « un rayon de 20 kilomètres » et pour trois heures uniquement. Enfin, les cultes sont autorisés à être célébrés à nouveau dans la limite des 30 personnes.

La levée du confinement est envisagée pour le 15 décembre. Même si un couvre-feu sera mis en place de 21 heures à 7 heures sauf le 24 et 31 décembre pour le réveillon de Noël et du Nouvel an. Autre nouvelle : les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leurs activités, si la situation le permet une nouvelle fois. Par contre, les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés durant toute cette période. Pas d'ouverture des stations de ski ni des complexes comme Disneyland Paris ou le Futuroscope.

Enfin, il faudra attendre une troisième phase, le 20 janvier. Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5 000 cas par jour les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir, et le couvre-feu pourra être décalé. Les lycées, qui bien souvent aujourd'hui fonctionnent par demi classe, pourront à ce moment-là être pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, ce sont les universités qui pourront reprendre les cours, avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.

Pas d'annonce par contre pour les bars ? La logique voudrait qu'ils restent fermés même au-delà du 20 janvier. Espérons qu'il en soit autrement. Sinon, ce serait un véritable coup dur.

Dernière information : la stratégie de vaccination. D'abord, elle ne sera pas obligatoire en France. Les premières sont envisagées dès fin décembre ou début janvier sur la population française la plus fragile et la plus agées.

« Le retour à la normale ne sera pas pour demain, mais nous pouvons maîtriser l'épidémie dans la durée », assure le président, qui appelle à « tout faire pour éviter une troisième vague ».

Rappelons également que lors de son allocution, Emmanuel Macron a précisé que 150 € seront versés aux bénéficiaires du RSA et aux jeunes de moins de 25 ans ayant une allocation logement. Par ailleurs, 100 € seront donnés aux familles modestes avec enfants. Cela concerne 400 000 familles et 1,3 million de jeunes concernés.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité