ActualitésEconomie

NÎMES Talpa, la marque de prêt-à-porter nîmoise à l’effigie de la Maison carrée

Lucie, 18 ans et Axel, 19 ans, ont créé avec Marceaux, 19 ans, la marque de prêt à porter, Talpa. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Lucie, 18 ans et Axel, 19 ans, ont créé avec Marceau, 19 ans, la marque de prêt-à-porter Talpa. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Trois Nîmois âgés de 18 et 19 ans ont créé et développent la marque de prêt-à-porter Talpa, dont le logo représente la Maison carrée. 

Ils n'ont pas encore 20 ans et devant eux tous les possibles. Leurs rêves, ils ne courent pas après mais les réalisent, sans frein ni fanfare. L'un d'eux consistait à créer une marque de prêt-à-porter. Enfin, le premier à en avoir rêvé, c'est Axel. Remis au lendemain, puis au surlendemain, à la semaine, au mois d'après, ce projet a finalement vu le jour au printemps dernier, pendant le confinement. Le jeune homme âgé de 19 ans choisit Marceau, un ami du même âge, pour l'accompagner dans cette aventure.

Au départ, le duo produit des casquettes avec un logo amovible car accroché par un système de scratch. Les deux compères sont rejoints par Mia, étudiante en design de mode. Puis Lucie et Zoé viennent se greffer sur le groupe. Ces dernières avaient pour mission de broder à la main le logo sur les patches des casquettes, mais aussi sur les tee-shirts de la collection été de la jeune marque. Une production modeste d'une cinquantaine de pièces qui s'est écoulée rapidement via les réseaux sociaux.

Mais une fois les vacances terminées, les cinq amis ont dû se séparer pour reprendre leurs études, chacun de son côté. Marceau au Canada, Lucie à Montpellier, Axel à Toulouse, Mia à Paris et Zoé à Grenoble. Ces dernières ont décidé d'abandonner le projet tandis que les trois premiers cités ont décidé de le poursuivre, encouragés par Jimmy Vial, le gérant de la brasserie Le Questel à Nîmes. Séduit par la marque, il a proposé aux trois amis d'apposer le logo sur les uniformes de ses serveurs.

Le logo et la marque sur les deux pièces actuellement en vente sur le site TalpaFrance.fr. (Photo : Lucie Touzeau)

Un logo - la Maison carrée sommairement stylisée - qui, dans la forme, s'inspire de celui du club de football du Paris-Saint-Germain. "Des traits, sans détail, qui représentent la Tour Eiffel. Et ça fonctionne très bien, lance Axel, étudiant en DUT Gestion des entreprises et des administrations. Nous avons choisi de croquer la Maison carrée, un symbole nîmois (il faut dire que le crocodile était déjà pris, Ndlr), en faisant trois traits et un chapeau. On a trouvé ça simple et efficace." Quant au nom de la marque Talpa, il est le résultat d'un quiproquo. Les jeunes gens pensaient avoir trouvé la traduction latine du mot caméléon, en référence aux logos à scratch et de différentes couleurs créés pour les casquettes. "Seulement voilà, Talpa signifie taupe", lâche dans un rire Lucie, 18 ans.

Malgré tout, ils ont décidé de conserver ce nom et de faire vivre la marque à travers une nouvelle collection capsule (*) disponible depuis le 15 novembre. En l'occurrence des sweats et des pantalons de jogging ; toujours des pièces mixtes. Les trois amis - Marceau participe toujours à cette aventure et ce même s'il poursuit ses études en école de commerce au Canada - ont investi 3 000 euros chacun pour développer la marque et doubler leur production. "Nous avons arrêté les broderies à la main. Ce n'était plus gérable", explique l'étudiante en première année de droit à Montpellier. Ils se sont alors rapprochés de l'atelier nîmois AG-co.

"Tout le monde se soutient, se pousse"

Comme souvent dans les histoires d'aventure, ce sont les rencontres qui les rendent possibles ou du moins plus belles. "Ce qui est bien à Nîmes, surtout dans notre génération, c'est que tout le monde se soutient, se pousse", souligne Lucie. Parmi ceux qui le soutiennent et le pousse, le trio peut compter sur leurs familles respectives, mais aussi sur les deux jeunes rappeurs, Pxrselow et Devogvng ainsi que, et entre autres, l'instagrameur 56 secondes qui a réalisé la vidéo promotionnelle publiée sur le site de la marque. Une collaboration est en réflexion pour une collection future.

La prochaine est en cours de production et sera présentée un peu avant Noël. Il s'agira cette fois-ci de trois pièces : un bonnet, un pull à col roulé et un tee-shirt à manches longues. À découvrir bientôt sur le site et la page Instagram de la marque et peut-être en boutique. Des commerçants nîmois seraient intéressés en tout cas.

Stéphanie Marin

* Une collection capsule désigne, dans le monde du vêtement et de la mode, une ligne de vêtements ou produits, généralement composée de quelques pièces en série limitée, diffusée pendant un temps assez court.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité