ActualitésEconomie

ALÈS Au V and B, une migration qui a du bon

La partie bar du V and B, fermée jusqu'à nouvel ordre, représente environ 50% du chiffre d'affaires de l'enseigne. (Photo Corentin Migoule)
La partie bar du V and B, fermée jusqu'à nouvel ordre, représente environ 50% du chiffre d'affaires de l'enseigne. (Photo Corentin Migoule)

Implanté jusqu’à la semaine dernière au 1605 chemin de Trespaux, l’établissement alésien, né d’un concept associant cave et bar vieux de presque 20 ans, vient de déménager en investissant une zone commerciale en plein essor, à la Pierre plantée.

Plus qu’un lieu, c’est un concept ! À l’aube des années 2000, deux Sarthois, le premier exploitant d’une cave à vin, le second d’un bar à bière, abattent le mur qui les sépare. Les deux entités fusionnent et voilà qu’est né le V and B. 20 ans plus tard, comptant plus de 200 magasins en France, le groupe est aussi ancré de longue date à Alès où il jouit d’une clientèle fidèle. Implantés jusqu’à la semaine dernière au 1605 chemin de Trespaux, Bruno et Carole Duval, les gérants, ont sauté sur l’occasion lorsque l’opportunité d’un nouveau local s’est présentée.

Profitant d’un ralentissement de l’activité relatif à la pandémie depuis plusieurs mois, le couple s’est adonné à un chantier d’envergure qui aboutit par l’ouverture d’un tout nouveau lieu ce jeudi. Désormais, les amoureux de cet établissement chaleureux où l’on peut trouver 350 variétés de bières, 300 vins et toutes sortes de spiritueux, devront se rendre dans la zone commerciale Auchan, à la Pierre plantée.

Un local et un parking plus spacieux

Et le choix d’implantation n’a rien d’anodin : « Ici, on a 55 m² supplémentaires et une meilleure exposition. On nous voit de la route de Nîmes et de la route d’Uzès, et on s’est rapproché du centre-ville », s’enthousiasmait Bruno Duval, à l’ouvrage hier matin pour assurer les derniers ajustements à la veille de l’ouverture. Et d’ajouter : « On arrive sur une zone en pleine expansion puisqu’il y a plusieurs bâtiments en construction autour, des commerces qui vont s’y implanter. Dans 3-4 ans ça devrait être assez dynamique. On a la chance d’arriver au début du projet, avec notre clientèle qui avait hâte de nous retrouver. »

Carole, sa compagne, n’était pas moins impatiente : « Non seulement on déménage avec un lieu plus spacieux et un parking immense à la hauteur de nos attentes, mais en plus le décor change. On a presque l’impression de démarrer une nouvelle activité. » Car en plus d’investir un local entièrement neuf, tout juste sorti de terre, les gérants du V and B alésien profitent d’un embellissement des structures à l’échelle nationale : « On est dans les premiers magasins V and B à ouvrir avec la nouvelle charte graphique. Elle a complètement changé. Ça faisait 20 ans que tous les magasins avaient la même disposition. Là on est passé sur des plafonds noirs, on a changé de colonnes, de comptoirs. Le design est plus moderne, ça donne un vrai coup de jeune », appréciait Bruno.

En effet, l’enseigne connaîtra sa vingtième année d’existence en juillet prochain et le couple Duval entend bien marquer le coup : « On espère fêter ça dignement et avoir refait des soirées d’ici-là, qu’il s’agisse de soirées à thème ou d’apéro-concerts. D’autant que les artistes et les groupes que nous avions l’habitude de faire venir sont en demande. » Jusqu’au 20 janvier prochain au moins – coronavirus oblige –, c’est avec des horaires aménagés (pas d’ouverture au-delà de 21 heures) et la moitié de l’effectif placée en chômage partiel que l’enseigne ouvrira ses portes.

Corentin Migoule

Plus d'informations sur le site web du V and B Alès. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité