A la uneActualités

CORONAVIRUS La pandémie dans le Gard et la région en graphiques

(Capture d'écran Objectif Gard)

Depuis mars dernier, l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie communique régulièrement les chiffres de la pandémie dans le région et dans notre département.

Des chiffres qu’Objectif Gard a compilé afin de les mettre en perpective à l’aide de graphiques. Ces outils permettent de mieux savoir où nous en sommes de cette pandémie qui a, selon les derniers chiffres disponibles, causé la mort de 269 personnes en établissements de santé dans notre département.

Nous poursuivons l’actualisation du premier graphique que nous avons commencé à vous proposer durant le confinement. Ce graphique compile les données communiquées par l’ARS sur les hospitalisations en cours, le nombre de patients en réanimation et le nombre de décès. Il permet de mieux se rendre compte de l’impact de la pandémie dans notre région et notre département, notamment de la seconde vague qui nous frappe depuis cet automne.

Cette semaine semble devoir être celle de la confirmation : le pic de la seconde vague, qui a frappé durement notre département, est derrière nous. Depuis la mi-novembre, le nombre d’hospitalisations baisse. Une baisse continue. Reste que notre département compte encore 304 hospitalisés à ce mardi soir, soit le même nombre qu’en Haute-Garonne, département pourtant deux fois plus peuplé que le Gard. Rappelons que ce chiffre est monté jusqu’à 370 hospitalisations le 13 novembre dernier.

Du côté des réanimations, la tendance est nettement plus favorable : notre département comptait à ce mardi soir 36 personnes en réanimation, soit 23 de moins qu’il y a une semaine. On est désormais loin des 81 personnes atteintes entre le début et la mi-novembre, chiffre record dans notre département.

Enfin, le nombre de personnes décédées du covid-19 en établissements hospitaliers poursuit sa hausse. Une hausse toujours aussi rapide. Le Gard compte désormais 269 décès en établissements depuis le début de la pandémie, soit 17 personnes de plus qu’il y a une semaine.

À l’échelle régionale, le nombre de nouveaux cas détectés chaque semaine continue de reculer, et la seconde vague semble désormais achevée. Avec 4 983 nouveaux cas en Occitanie sur les sept derniers jours, notre région retrouve des valeurs comparables à celles de la mi-septembre, aux prémices de la seconde vague. Il y a une semaine, ce chiffre était de 7 099 cas, et au plus fort de la seconde vague en région, de 27 403 nouveaux cas en sept jours.

Enfin, dernière série de données : le nombre de tests effectués chaque semaine en région, et la part de ces tests qui se révèle positive. Après un net recul du nombre de tests effectués dernièrement, ce chiffre a de nouveau augmenté au dernier pointage de mardi, pour s’établir à environ 196 000 tests sur les sept derniers jours, à égalité avec les plus hautes valeurs enregistrées. La part de ces tests qui se révèle positive est quant à elle stable, autour de 10 %. Au plus fort de la seconde vague, près de 20 % de ces tests s’avéraient positifs.

On le constate cette semaine encore, la pandémie de coronavirus covid-19 recule dans notre département et notre région. Cependant, les valeurs enregistrées restent hautes dans le Gard, qui est désormais le département d’Occitanie le plus touché en nombre d’hospitalisations, à égalité parfaite avec la Haute-Garonne. Notre département semble encore accuser un certain retard par rapport au recul global du virus en région Occitanie, même s’il semble désormais installé dans une tendance baissière. Même si le plus dur semble désormais passé, il est cependant trop tôt pour affirmer que la seconde vague est bel et bien derrière nous. En tout cas dans le Gard.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité