ActualitésPolitique

PONT-DU-GARD La CCPG soutient l’association de préfiguration d’un parc naturel régional

Le conseil communautaire de la CCPG s'est tenu ce lundi soir à la salle Madelaine-Béjart, à Montfrin. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Pierre Prat, président de la CCPG (communauté de communes du Pont-du-Gard) a surfé sur une mer d'huile ce lundi soir. Lors du conseil communautaire, tous les élus ont voté comme un seul homme à toutes les délibérations. Sans intervention, abstention ou contre à l'horizon. 

La trentaine de points à l'ordre du jour a été passée à la vitesse de l'éclair. Pas de détails, juste les intitulés ont été égrenés par le président. "On s'est vu en amont. On a travaillé avant", justifie-t-il. Cela s'entend mais niveau interaction, c'était le calme plat. Pas une vaguelette ne s'est heurtée à la coque du navire communautaire.

Au programme de la croisière, une motion de soutien à la création d'une association de préfiguration d'un parc naturel régional des garrigues autour du pays d'Uzès et du Pont-du-Gard. Cette dernière, initiée par le PETR Uzège Pont-du-Gard, a pour ambition d'élaborer le projet de charte qui sera constitutif du futur parc, à partir d'enjeux et d'objectifs identifiés.

Dès sa création, cette association se chargera de préparer le dossier de saisie du Conseil national de protection de la nature et de la Fédération des parcs naturels régionaux. Mais aussi d'engager une démarche de concertation et de démocratie participative. Pour la CCPG, la création d'un parc constituerait une opportunité "pour le développement du territoire, la reconnaissance de ses qualités remarquables en termes de terroir, de tradition, de patrimoine et paysage." La délibération a été votée à l'unanimité.

Mieux surveiller la voie publique dans les petites communes

Autre point à l'ordre du jour : la mise à disposition à titre expérimental d'agents de la communauté de communes pour la surveillance de la voie publique. La collectivité, au fait des difficultés de Domazan, Fournès, Saint-Bonnet-du-Gard et Saint-Hilaire-d'Ozilhan, souhaite leur apporter un appui logistique et humain pour assurer une certaine qualité de vie à la population. Ce service de surveillance aura comme missions des constations et des verbalisations.

Enfin la dernière délibération portait sur la demande de classement de l'office de tourisme en catégorie 1, gérée par la SPL Destination Uzès Pont-du-Gard et soutenue par les deux collectivités. "Une forme de reconnaissance", selon les mots d'Élisabeth Viola, vice-présidente déléguée à l'Économie et au Tourisme. Elle profite de cette délibération pour énoncer plusieurs enjeux touristiques majeurs identifiés par l'ensemble des socio-professionnels et des élus lors des assises du tourisme. À savoir : travailler une identité commune et sur la qualité de l'offre, promouvoir le tourisme quatre saisons, valoriser les différents points d'intérêts autres que le Pont-du-Gard, miser sur le tourisme de nature... Le prochain conseil communautaire aura lieu le 8 février.

Marie Meunier

Et aussi :  L'ensemble du personnel de la communauté de communes va toucher une prime exceptionnelle pour récompenser son implication durant la crise du covid-19. Elle peut aller jusqu'à 400 € pour ceux qui ont travaillé en présentiel et de 200 € pour ceux en distanciel. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité