A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos ont tout à gagner

Ferhat aura fort à faire pour prendre à revers la défense olympienne (Photo Anthony Maurin)

Ce soir à 21h, Nîmes Olympique (16e, 11 pts) reçoit l'Olympique de Marseille (6e, 21 pts) pour le compte de la 13e journée de Ligue 1. Privés de sept joueurs et incapables de gagner aux Costières depuis cinq rencontres, les Crocos sont loins d'être favoris face aux Phocéens. Face à la meilleure équipe du championnat à l'extérieur, ils n'ont du coup rien à perdre où plutôt tout à gagner s'ils créent l'exploit.

Après deux escapades à l'extérieur conclues par une victoire à Reims (0-1) et une défaite à Monaco (3-0), Nîmes Olympique retrouve les Costières face à Marseille, pour le premier match de la 13e journée de Ligue 1. Un derby du Sud qui rappelle des périodes fastes pour les deux clubs au début des années 1970 quand ils se disputaient le titre en D1. Le duel est désormais beaucoup plus déséquilibré avec des Nîmois qui jouent pour se maintenir.

"On est à notre place", répète inlassablement ces dernières semaines le coach Jérôme Arpinon. Si le championnat s'arrêtait maintenant, Nîmes signerait de suite pour terminer seizième avec trois points d'avance sur le barragiste Lorient où se déplace les Gardois la semaine prochaine. Autant dire que cette réception de Marseille ne fait pas partie des matches cochés pour prendre des points. Surtout à domicile où la bande à Arpinon a gagné seulement lors de la première journée face à Brest (4-0).

Depuis, quatre défaites ont suivi dont une série en cours de trois consécutives et un match nul face à Lens. À la maison, les Crocos ont pris quatre points contre sept à l'extérieur (victoire à Montpellier et Reims, nul à Lyon). Une statistique est néanmoins porteuse d'espoir : Nîmes n'a jamais perdu quatre réceptions d'affilée dans l'élite sur une même saison. Un scénario qui n'a jamais été aussi près de se produire face à la meilleure équipe de Ligue 1 à l'extérieur qui a remporté quatre de ses cinq déplacements cette saison dont celui sur le terrain de Paris.

Le jeune Matteo Ahlinvi devrait être titulaire face à l'OM à la place de Lamine Fomba (Photo Anthony Maurin)

L'OM est sur une incroyable série de 13 matches sans défaite (10 victoires, 3 nuls) à l'extérieur en Ligue 1 et personne ne fait mieux parmi les cinq grands championnats européens. Loin de ses bases, Marseille n'a plus perdu depuis le 27 octobre 2019 (4-0 au PSG). Des Olympiens qui restent en championnat sur sept matches sans revers dont quatre succès consécutifs. Une victoire en terre gardoise leur permettrait de se rapprocher du podium sachant qu'ils ont deux rencontres en retard à disputer au Vélodrome face à Lens et Nice.

Sept absents côté nîmois

Les chiffres sont contre les Nîmois mais certaines phases de jeu aperçues à Reims et en deuxième période contre Monaco sont sources d'espoir. "Je retiens la solidité défensive à Reims et l’animation offensive de la deuxième période intéressante à Monaco. Si on arrive à faire un mix des deux, on arrivera à faire un bon match", résume l'entraîneur Jérôme Arpinon. Une tâche qui s'annonce difficile pour le technicien privé en plus de sept joueurs : Pablo Martinez (fessier), Birger Meling (genou), Lucas Dias (covid), Karim Aribi (cuisse), Lucas Deaux (suspension), Anthony Briançon (genou) et Yassine Benrahou.

Les deux derniers cités se sont entraînés à part ce vendredi après-midi. On retrouve donc dans le groupe Amjhad Nazih au poste de deuxième gardien, Kelyan Guessoum en tant que remplaçant en défense centrale ainsi que les jeunes Nassim Chadli et Marco Majouga, en attaque. Car Kévin Denkey, sorti à la mi-temps à Monaco, ne figure même pas dans les 20 joueurs retenus. Avec cette cascade d'absents, c'est donc une défense inédite qui sera alignée. Patrick Burner et Gaëtan Paquiez vont occuper les côtés, Loïck Landre et Florian Miguel devraient former le duo de la défense centrale.

Si on se fie au travail de placement effectué ce jeudi après-midi sur les coups de pied arrêtés, c'est Matteo Ahlinvi et Andrés Cubas qui seraient en charge du milieu accompagnés de Niclas Eliasson et Zinedine Ferhat sur les ailes. Renaud Ripart devrait évoluer en pointe soit avec Haris Duljevic en soutien ou en compagnie de Moussa Koné dans un système qui ressemblerait alors davantage à un 4-4-2. En revanche, André Villas-Boas, l'entraîneur phocéen, se déplace avec un effectif quasi complet : seul Radonjic manque à l'appel. Le Portugais qui a annoncé faire tourner trois jours après avoir joué en Ligue des Champions. Même si quelques cadres bucco-rhodaniens sont sur le banc, pas sûr que cela soit forcément un avantage pour les Crocos.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Nazih; Burner, Alakouch, Guessoum, Landre, Miguel, Paquiez - Cubas, Ahlinvi, Fomba, Sarr - Eliasson, Ferhat, Chadli, Ripart, Koné, Duljevic, Roux, Majouga. 

Le onze probable : Reynet - Burner, Landre, Miguel, Paquiez - Ferhat, Ahlinvi, Cubas, Eliasson - Duljevic ou Koné, Ripart. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité