Actualités

UZÈS La Ville continue de restaurer l’ancien évêché qui accueillera la mosaïque

Quatre millions d'euros sont investis cette année.

Quatre millions d'euros vont être investis cette année 2021 pour restaurer l'ancien évêché d'Uzès. (photo Ville d'Uzès)

"Si on écoute les architectes, on en a pour 17 millions d'euros pour restaurer entièrement l'ancien évêché pour pouvoir accueillir le musée, les salles, les ascenseurs. Cette année, nous avons décidé de lancer une opération à 4 millions d'euros", introduit le maire, Jean-Luc Chapon. 

Alors, on aura quoi pour cette somme ? "Cela consistera à refaire toutes les façades qui donnent sur les Marronniers et sur le jardin de l'évêché, aussi avec une mise hors d'eau et hors d'air. Ça consiste aussi à mettre un ascenseur qui sera en partie extérieur et à restaurer la grande salle qui est en attente d'accueillir la mosaïque", répond le premier magistrat.

Pour rappel, cette mosaïque découverte en 2017 a marqué l'histoire d'Uzès puisque c'est le premier vestige attestant du passé gallo-romain de la ville. Elle avait été mise au jour lors de fouilles préventives de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) avant la construction d'un internat et d'un réfectoire pour les deux lycées de la ville.

La mosaïque avait été découverte en 2017 lors de fouilles préventives de l'INRAP. (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

"Pour l'instant, la Mosaïque est à l'Inrap, une société privée. Elle détient la mosaïque et l'étudie. J'ai eu l'occasion de le dire plusieurs fois mais quand l'étude sera terminée, la mosaïque rejoindra les locaux qui appartiennent à l'État, et l'État tiendra ses promesses ainsi que le conseil régional et donc, nous aurons à nous occuper de la mosaïque qui est en morceaux", détaille le maire. Quand elle sera récupérée, la Ville lancera un appel d'offres pour sa restauration, qui "durera quelques temps".

Ce n'est qu'après qu'elle reviendra à Uzès, à l'évêché, qui entre-temps aura subi quelques rafraîchissement "et tout sera préparé pour accueillir la mosaïque", avance Jean-Luc Chapon. C'est aussi à l'évêché que la municipalité souhaite regrouper tous ses outils culturels et patrimoniaux : office culture, les archives, le musée, Ville d'art et d'histoire...

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité