A la uneActualitésSociété

NÎMES Trop c’est trop !

Les habitants du quartier de La Placette sont en colère et ils l'expriment par une lettre publique.

À deux pas de La Placette, un deal en perspective ? (Photo Anthony Maurin).

Il est des nuisances qui sont plus désagréables d'autres. Celles pour lesquelles ont se sent impuissant en font partie. C'est un peu l'état d'esprit des habitants de La Placette et des rues annexes qui déplorent une forte dégradation de leur secteur.

On le sait, Nîmes a des gros problèmes de sécurité et de manque de civisme. On le sait aussi, La Placette est un quartier populaire, depuis toujours, mais c'est avant tout un quartier où le bien vivre ensemble a prévalu jusqu'ici. Les temps changent et les riverains s'en aperçoivent. C'est par une lettre qu'ils ont choisi de pousser leur gueulante.

" Les habitants du quartier de la Placette et des rues qui l’enserrent, entre Jean-Jaurès et Victor-Hugo, vivent une situation ressentie aujourd’hui par beaucoup comme insupportable, intolérable et, du coup, potentiellement dangereuse. La cause en est un trafic de drogues très organisé. En marge de leur business très lucratif, ces bandes se livrent pour ainsi dire quotidiennement à tous les méfaits imaginables, nuisances, incivilités, intimidations, menaces, dégradations, provocations, agressions.

Il y a plus de trois ans que cela dure, mais tout a empiré récemment.  Dans certaines rues du quartier, l’été dernier a été invivable, et, depuis, la pandémie et le confinement n’ont ralenti ni le trafic, ni les désordres qui l’accompagnent, bien au contraire.  Les riverains de la Placette, en particulier les plus anciens qui évoquent avec nostalgie un quartier où il faisait bon vivre, constatent qu’une véritable tentative de maîtrise de territoire est à l’œuvre, aussi bien par l’occupation systématique de logements que par l’intimidation dans la rue. Ces voyous ne vont-ils pas jusqu’à prétendre interdire le passage ou l’accès à la voie publique parce qu’à ce moment-là ils attendent une livraison de stups !

La Placette (Photo Anthony Maurin).

Les services de police, tant nationale que municipale, font leur travail. Leur passage est fréquent et leurs investigations ont abouti à des verbalisations, interpellations et même arrestations. Sous la pression,  le trafic s’adapte, mais il continue. Par ce communiqué de presse les habitants du quartier, quant à eux, décident de refuser de céder à la peur. Ils signifient qu’ils sont déterminés à agir ensemble et à faire tout ce qui dépend d’eux pour que leur quartier vive à nouveau dans la tranquillité, le bon voisinage et le respect de tous. "

Chez ces même habitants, les nuisances sont telles qu'ils veulent aller plus loin. Quelques voix s'élèvent plus haut et plus fort encore. " Qui sont ces propriétaires qui louent à ces cloportes ? Les loyers sont pris en charge par la CAF et eux finissent de payer en liquide ! En plus, ils sont hors de prix ! Ne me dites pas que le propriétaire ne se doute pas de quelque chose. Or, savent-ils que la loi rend responsable un propriétaire des nuisances imputables à son locataire ? "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité