Faits Divers

NÎMES Un légionnaire tué par un coup de couteau : sa compagne aux assises pour meurtre

Le procès débute ce matin. Le verdict est attendu vendredi soir.

(Photo illustration Anthony Maurin).

Le huis clos dans un appartement du centre-ville de Nîmes sera décortiqué à partir de ce jeudi matin devant la cour d'assises du Gard.

Une aide ménagère âgé de 60 ans comparaît jusqu'à vendredi pour le meurtre de son compagnon, un légionnaire. Si cette accusée qui n'avait jamais fait parler d'elle avant est renvoyée pour meurtre, ses avocats maître Sylvie Josserand et maître Rémy Nougier estiment eux qu'il s'agit d'un accident. L'accusée a indiqué durant l'instruction que son compagnon était venu s'empaler sur le couteau qu'elle tenait pour ouvrir un objet.

Les faits sont survenus lors d'une nuit de janvier 2014, sur fond de forte alcoolisation de cette femme et de son compagnon. Le légionnaire, victime d'un coup de couteau au thorax, est décédé rapidement des suites de cette blessure et malgré une évacuation rapide vers les urgences du centre hospitalier.

L'accusée arrivera libre à son procès. Elle a été placée sous contrôle judiciaire en juillet 2015 et lors des audiences où elle demandait sa libération elle avait évoqué à plusieurs reprises les violences qu'elle subissait de la part de son compagnon. Elle n'a jamais déposé une plainte ou effectuer un signalement sur ces faits évoqués de violences à son encontre. Ses employeurs et certaines personnes auprès desquelles elle faisait des ménages n'avaient pas hésité à la soutenir en créant un comité afin de sortir cette femme de détention provisoire. Une initiative qui avait fini par payer au bout de 18 mois de détention provisoire. Le verdict est attendu vendredi en soirée.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité