ActualitésCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Le bousier, le nouveau venu au bestiaire de l’auteure-illustratrice Cécile Miraglio

"Le bousier" est le quatrième album de Cécile Miraglio, dans la série du "Jardin de Juliette et Joséphine". (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mercredi après-midi, l'auteure-illustratrice villeneuvoise Cécile Miraglio était en dédicace à la librairie éphémère de La Chartreuse. Elle est venue présenter son nouvel album sur le bousier, 4e opus de sa série "Le Jardin de Juliette et Joséphine", toujours aux collections "Les Petits zécolos".

Imprimé à 1 000 exemplaires, ce recueil peut constituer une bonne idée cadeau pour vos enfants ! À l'origine de cette série d'albums sur les insectes de nos jardins, une question : comment faire comprendre la différence entre une abeille et une guêpe aux plus jeunes ? De là, Cécile Miraglio a publié son premier ouvrage "L'Abeille" en juillet 2019. Au bestiaire, se sont ajoutés "La Coccinelle" puis "La Libellule". Vendredi 4 décembre sortait "Le Bousier", une petite bête étonnante, à la pointe du recyclage mais pâtissant d'une image pas vraiment reluisante.

Vous découvrirez au fil des pages que cet insecte de la famille des scarabées est un véritable accélérateur de décomposition. Son robuste corps en trois parties serti sur ses six pattes fait de lui l'insecte le plus fort du monde : "Le bousier est capable de faire rouler une boule 50 fois plus grande que lui. C'est comme si nous, on poussait sept bus londoniens en même temps", affirme l'auteure.

Le bousier, sauveur de l'Australie ?

Vous apprendrez aussi qu'il existe trois types de bousiers : les résidents, les fouisseurs et les rouleurs qui se nourrissent, pouponnent et plus globalement vivent dans leur bouse. Ou encore que cet insecte coprophage aurait sauvé l'Australie, pays où sont élevées de nombreuses vaches et donc où des centaines de millions de bouses sont déposées chaque jour attirant moult mouches les propulsant au statut de véritable nuisible. Mais nos valeureux bousiers sont venus par bateau pour recycler les matières fécales du bétail et éloigner les agaçantes paires d'ailes.

Toutes ces informations, Cécile Miraglio les a collectées en faisant des recherches, en écoutant des émissions radio, en regardant des documentaires... Son travail a été minutieusement examiné par Joseph Jacquin-Porretaz, nouveau directeur du musée d'histoire naturelle Requien d'Avignon.

Le 15 novembre, Cécile Miraglio a aussi sorti un jeu mémory pour identifier et nommer les bestioles de nos jardins. (DR)

Autre idée cadeau à mettre au pied du sapin : le jeu memory, toujours dans la série "Le Jardin de Juliette et Joséphine". 38 paires de cartes illustrées avec soin et finesse, et deux cartes blanches pour dessiner un animal qui peuple nos jardins de votre choix. Grâce à ce jeu, vous pourrez faire travailler la mémoire et la concentration de vos petits bouts et leur apprendre à nommer et identifier les bébêtes auxquelles on ne fait pas toujours attention.

Marie Meunier

"Le bousier" (14,50€) et le jeu mémory (29 €) disponibles dans les librairies et maisons de la presse environnantes. Plus d'informations à info@lespetitszecolos.com.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité