A la uneActualitésFaits DiversSociété

CENDRAS Belle de jour, infernale de nuit

Le Galeizon à Cendras. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Depuis plus de deux ans, une bande d’une quinzaine d’individus fait régner la terreur dans un quartier de Cendras. Une partie de la population a préféré quitter les lieux, l’autre vit dans la peur. Une situation insupportable pour le maire de la commune, Sylvain André, qui tire la sonnette d’alarme et demande à l’État de jouer son rôle protecteur.

En à peine quelques heures, les habitants de Cendras peuvent passer du paradis à l’enfer. De jour, cette petite commune de 1 800 habitants qui borde Alès possède d’incontestables qualités naturelles qui attirent de nombreux touristes l’été, ainsi que les amoureux des paysages cévenols tout le reste de l’année, notamment dans la superbe vallée du Galeizon.

Mais de nuit, ces mêmes décors de carte postale, ces grands espaces boisés se révèlent être des cachettes idéales, de parfaits échappatoires pour guetter et parfois semer les forces de l’ordre. C’est tout le contraste observé par le jeune maire du village, Sylvain André : « Il y a 90% de la commune où tout se passe bien. Je tiens quand même à dire que l’on vit bien à Cendras. Mais il y a un quartier, celui des Fonzeaux, dans lequel on a une vraie problématique depuis plus de deux ans. On a une bande d’une quinzaine de jeunes, on les connait, ils sont parfaitement identifiés, qui fait régner la terreur. Les habitants vivent l’enfer ». Quand la nuit tombe, l’alcool coule à flot, la drogue s’échange en toute impunité, la musique résonne, les provocations et les cris se multiplient… Et malheur à celui qui moufte.

Le quartier des Fonzeaux à Cendras. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le quartier des Fonzeaux à Cendras. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En deux ans, 65 logements se sont libérés…

Niché au milieu des bois, sur les hauteurs de Cendras, ce quartier des Fonzeaux est un ensemble de bâtiments rouges et blancs construit dans les années 50 pour accueillir les familles de mineurs. À l’époque, cernées par la végétation, ces habitations modernes sont très prisées. Aujourd’hui, cet ensemble géré par le bailleur social Un Toit pour tous connaît le phénomène inverse : « Il doit y avoir environ 250 logements. En deux ans, on a 65 logements T4 qui se sont libérés », poursuit Sylvain André.

À l’image de la commune, le quotidien des Cendrasiens est fait de paradoxes : ils subissent des nuisances en tout genre la nuit, mais gardent le silence le jour… La peur des représailles. « Les gens n’appellent pas la police. Ils n’osent pas porter plainte », regrette l’édile qui se souvient d’une triste histoire : « J’avais réussi à convaincre un habitant de déposer plainte. Il a déménagé dans les deux mois qui ont suivi : il vivait avec un canapé contre sa porte et c’est moi qui allait chercher les médicaments pour sa femme ». Pas plus tard qu’en début de semaine, le maire recevait encore une femme en pleurs et une autre lui confiait s’être procuré une arme…

Le maire, Sylvain André (sous la statue de Marianne) a tiré la sonnette d'alarme avec une partie de son conseil municipal. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le maire, Sylvain André (sous la statue de Marianne) a tiré la sonnette d'alarme avec une partie de son conseil municipal. Photo Tony Duret / Objectif Gard

À l’aide !

En deux ans, le maire communiste a bien lancé quelques pistes : le dialogue avec les jeunes en question qui, « en raison de l’effet de bande », oublient en soirée leurs bonnes résolutions du matin ; la mise en place de la vidéoprotection qu’il est toutefois « impossible financièrement » d’étendre à tout le quartier ; une politique axée sur la culture et le lien social ou encore un appel à l’aide auprès des acteurs locaux comme le sous-préfet d’Alès, le préfet du Gard, le commandant de gendarmerie…

« On a tout essayé, on est arrivé au bout de ce que l’on pouvait faire. Et je rappelle que la question de la sécurité des biens et des personnes est une compétence de l’État », souligne Sylvain André. Seulement, à en croire les chiffres avancés par le maire, l’État serait dans… un sale état. « Normalement, il y a un gendarme pour 850 habitants. Pour la communauté de brigades Salindres/Saint-Martin-de-Valgalgues, ils sont 19 gendarmes alors qu’ils devraient être 32 ». Pour résumer, en attendant la prochaine création d’un conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance qui le soulagera peut-être (lire ici), Sylvain André se sent « impuissant » et lance un cri du cœur : « On a besoin d’aide ! ». Le SOS de terriens en détresse.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

14 réactions sur “CENDRAS Belle de jour, infernale de nuit”

  1. C’est bien Monsieur le Maire, de montrer ces problèmes au grand jour, cependant, si la cité des Fonzeaux pose des réels problèmes, la délinquance et les incivilités prennent diverses formes dans la commune. Que dire du 4×4 qui déboule sous le pont alors que nous essayons d’observer les castors près du panneau « Rivière en bon état », des dépôts d’ordures, des habitants qui se moquent des règlements et continuent à brûler des végétaux du plastique etc ? Comment faire pour expliquer à des gens de plus de 40 ans que le jours des encombrants c’est le mardi et qu’on ne dépose pas des déchets qui peuvent être dangereux le mercredi pour qu’ils restent là toute une semaine? Comment expliquer aux chasseurs qu’il ne faut pas bloquer les chemins ? Nous parlons volontiers de ruralité dans cette belle vallée du Galeizon mais nous sommes aussi une commune péri urbaine avec toutes les nuisances que cela entraîne. Il est vrai que la commune d’Alès qui fait défoncer le Gardon régulièrement pour installer Alès plage ou une compétition de moto cross ne donne pas le meilleur exemple;.La proximité du pôle mécanique fait que les adeptes de l’enduro viendront forcement sur les espaces protégés… Nous habitons dans un site exceptionnel et c’est à chaque citoyen de faire sa part. Du respect des règlements à la participation à la vie locale, il y a du boulot !

  2. Bravo Monsieur le Maire, ces jeunes ne sont pas des monstres, si vous et vos conseillers municipaux pensez un peu plus à aller au contact sur les quartiers et discutez avec eux vous vous rendrez vite compte qu’ils ont tous une histoire, et c’est pas en parlant de soit-disant de votre commune en restant dans votre bureau et de descendre la jeunesse de Cendras qui demande peut-être de l’aide de votre part alors changer de métier, vous êtes pas à la hauteur.

  3. Encore, un constat par un maire en souffrance seul, ou êtes vous les sois disant élus ? moi je me souviens y a pas si longtemps d’une personne qui proposait à ces soit-disant jeunes délinquants, un accueil dans une belle salle , du sport, séjour d’hiver, d été et oui les jeunes sont en demande, mais enfermé dans votre mairie il est difficile de les entendres. ……

    1. Les jeunes jeunes !quand ont devient maire d’un village où d’une ville y faut pas s’attendre à quelque chose de facile ! Je pense pas que se soit au gendarmes de régler les problèmes dans une village!le seul interlocuteur avec ses jeunes doit être vous c’est votre boulot!j’ai grandis à cendras et de notre temps ont s’occuper des jeunes ont partaient en camps ont avait des salles de jeu ont étais encadré par des personnes formés les jeunes n’ont plus rien est oui dans un village il n’y as pas que des personnes âgées ! Ou ont essayé de s’occuper de tout le monde ou alors ont laisse faire les autre !les habitants sont partis vivre ailleurs pourquoi loyer trop cher apparemment insalubre. Voilà se qu’est devenu cendras !un peut plus d’attention pour ses jeunes qui ne se sente pas bien dans leur village ! pas à l’écoute !

  4. La municipalité de Cendras mène une politique sociale, culturelle et solidaire dynamique. Nous soutenons avec force les associations de la commune et le centre socio-culturel.
    Concernant les problématiques que nous rencontrons, je ne suis pas insensible à l’histoire de certains jeunes que je connais cependant rien ne justifie de faire vivre un enfer à d’autres.
    Nous avons déjà fait beaucoup et nous continuerons (chantier educatif, éducateur spécialisé, soutien aux projets associatifs, discussions,..).
    Je ne commenterai pas le fait que je ne sorte pas de mon bureau car c’est mal me connaître.
    Le sens de notre alerte c’est surtout d’exiger des effectifs de plus pour la brigade sous dotée, car oui : la sécurité des biens et des personnes releve de la compétence de l’Etat.
    La porte de mon bureau restera toujours ouverte, ou vous pouvez m’interpeller dans la rue et j’accueillerai avec plaisir et bienveillance toutes propositions qui viserait à améliorer les choses.
    Même si globalement on vit bien a Cendras il est inacceptable de laisser une partie de la population dans la détresse.

  5. Nous somme pas contre la sécurité!nous sommes contre votre façon d’agir! Beaucoup de chose de faite !le centre social profite à qui? Se n’est pas se que c’était! A part la piscine et le parc que même l’été instection des lumières à 10h du soir penser au enfants qui ne parte pas en vacances ! Peu de choses à profiter dans se merveilleux village!

  6. Il serait temps d’employer la force, marre de discuter pour rien. Il y a des lois, il ne faut pas avoir peur de les faire respecter. Mais bon politique de gauche !

    1. Bien, parlons en de la gauche, à Cendras il faut être fils de tel où telle pour avoir du travail, sinon tu n’as pas ta chance et si tu est étranger alors là c’est pire, après ces gens se disent communistes, après Monsieur le maire pleure sur ce qui se passe aujourd’hui sur sa commune. La mairie de Cendras critique Monsieur Roustant maire d’Ales mais lui au moins d’embaucher des arabes où des gitans ne lui fait pas peur, Bravo Monsieur Roustan.

  7. Bonjour Pour la lumière dans le parc l’été, je vais à nouveau voir avec l’agglomération pour régler ce problème car le parc est géré par eux.
    Pour le centre socio-culturel, je ne peux être que d’accord avec vous, il y a malheureusement moins de moyens pour cette structure. Cependant c’est le mauvais exemple pour pointer la Mairie car nous avons maintenu les financements quand tous les partenaires les baisses depuis 10 ans. Nous avons même accordé une aide supplémentaire au moment fort des difficultés du centre et repris certaines activités périscolaires. Je vous invite à vous rapprocher du centre socio-culturel pour les questionners.
    Pour les enfants nous sommes une des communes de l’agglomération qui contribue le plus en terme de dotation par enfant pour l’école. Aucunes communes de notre taille possède un centre aéré. On vient de mettre en place un joli jeu à la maternelle. Spectacle, goûter chaque année offert par la Mairie. Nous essayons de repondre rapidement aux demandes des instituteurs.
    Après je suis prêt à attendre toutes les critiques constructives et je vous renouvelle de venir en Mairie pour échanger.

    1. Est se qui est pour venir vous voir dans votre bureau ! Certains jeunes se sont déplacés pour avoir une discussion avec vous votre secrétaire à répondu que vous étiez absent pendant 2semaine mais elle n’a rien fait pour leur donner un rendez-vous!

  8. Là force n’a jamais rien fait de bon ! La discussion peut être ! Un jeune est aussi citoyen il peut s’arranger ! ne dénigrons pas cette jeunesse à qui ont le c’est tous est mal barrés niveau avenir ! Ouvrons les yeux !pour le bien vivre ensemble! Partout!!!!autant dans le cartier que dans les belles maison en campagne!

    1. Centre aéré à 8€ la journée sans repas nous sommes à cendras pas sur la Côte d’Azur! Essayer de réfléchir bien sûr avec vos élus pas tout seul après tous il sont là pour sa eux aussi!!!! Faite un peu pour les jeunes et les enfants en dehors de l’école pendant les vacances! Et vous verrez que nôtre villages se sentiras mieux il n’y y’a rien de pire que de se sentir oublier !!! Après oui heureusement qui y’a le Galeizon pour un semblant de vacances !!!merci à se qui le protègent!!!!

  9. La force n’a jamais rien arrangé !le dialogue peut être! Ouvrons les yeux !pour le bien vivre ensemble!autant dans le cartier que dans les jolies maisons en campagne!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité