Actualités

LIRAC Nouvel écrin pour la bibliothèque, parking, logements… Quels sont les projets pour la ville ?

Cédric Clémente, maire de Lirac. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Fraîchement élu maire de Lirac en mai 2020, Cédric Clémente esquisse déjà de nombreux projets pour la commune. Toujours dans le but de la rendre attractive et de ne pas voir les habitants s'éloigner. Tour d'horizon des chantiers des prochaines années.

Le relais famille s'est déjà installé dans l'ancienne école du village, aujourd'hui mairie annexe. Il sera bientôt rejoint par la bibliothèque municipale. Les travaux devraient débuter début février pour une installation pour l'été. L'actuelle bibliothèque, place de l'Église, n'était plus adaptée "avec des escaliers rendant l'accès compliqué" et un espace trop "exigu", explique le maire. Des demandes de financements sont en cours auprès du Département, de la Région Occitanie, de l'État et de l'Agglomération du Gard rhodanien via le fonds de concours.

La mairie annexe, située dans l'ancienne école, accueillera bientôt la bibliothèque ainsi qu'une nouvelle salle dédiée aux associations. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En plus de la bibliothèque, des travaux vont être menés conjointement pour créer une salle dédiée aux associations. Elle sera aménagée à côté de la salle du conseil et sera équipée d'un rétroprojecteur. Elle pourra ainsi accueillir des réunions ou des répétitions de danse, théâtre... Pour compléter la polyvalence du lieu et la présence de l'Agglo mobile une fois par mois, plusieurs ordinateurs seront laissés à disposition des usagers pour effectuer leurs démarches administratives en ligne.

 Un million d'euros pour la traversée du village

Pour améliorer l'accessibilité du village, la Mairie a pour projet de créer un parking de 40 places, juste derrière la boulangerie. De nouveaux emplacements qui viendront aussi compenser ceux qui vont disparaître le long de la traversée du village. En effet, beaucoup d'automobilistes se garaient le long de la route mais cet espace-là va être réaménagé entre trois phases entre 2022 et 2024. "Mise en sécurité, remise en valeur de la place du village, mise en discrétion des réseaux", liste Cédric Clémente. Un gros chantier de plus d'un million d'euros qui devrait profiter de plus de 70% de financements notamment grâce au pacte territorial. Première étape : la sortie sud !

Le PLU (plan local d'urbanisme) étant approuvé depuis septembre, il est plus facile pour la mairie de projeter son extension urbaine pour les années à venir. Car la maîtrise de la population est un défi de tous les instants pour la petite ville. "Notre nouveau groupe scolaire, inauguré il y a deux ans et demi, compte 82 élèves. On est sur la tangente où l'Inspection pourrait supprimer une classe. Ce serait catastrophique. On a actuellement quatre classes : maternelle, grande section-CP,  CE1-CE2 et CM1-CM2", détaille le maire.

Le projet immobilier "Le Nizon" comporte 19 logements neufs destinés avant tout aux primo-accédants. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Pour proposer une transition aux jeunes adultes du village et une opportunité aux primo-accédants tout en augmentant la part de logements sociaux, un projet de 19 logements neufs 25% moins chers, intitulé "Le Nizon", est en train de sortir de terre, porté par la SAS Ametis avec Habitat du Gard. Avec ces nouveaux appartements, le maire espère aussi sortir quelques habitants de logements insalubres "à la limite de l'habitable". Les clés pourraient être remises en août-septembre 2021.

Préserver des peintures du XIIe siècle dans la crypte sous l'église

En décembre 2021, devraient aussi débuter les travaux ayant trait à la ferme photovoltaïque. "On est déjà en train de couper les arbres", précise le premier magistrat. Le site se situera dans la limite sud-ouest de la commune de Lirac, pas loin de la route de Tavel. Un aboutissement tout proche après déjà sept ans d'instruction. Le projet porté par NEOEN s'étendrait sur 6 hectares et demi et les panneaux permettraient de produire l'équivalent d'énergie pour 1 300 foyers. Le projet pourra être amorti grâce au versement de loyers annuels mais la Ville veut renégocier les baux pour bénéficier de quelques rentrées d'argent.

La crypte, sous l'église, renferme des peintures datant du XIIe siècle. La mairie souhaite les préserver et les restaurer. (DR)

Côté patrimoine, un autre projet d'une grande richesse est lancée pour 2021. Celui de préserver des peintures du XIIe siècle, se trouvant dans la crypte en-dessous de l'ancienne église du village. Des ouvrages très rares représentant a priori quatre saints au visage gratté, probablement œuvre de la Révolution. Pour l'heure, la crypte n'est protégée que par une porte à barreaux laissant passer vent et pluie.

La première étape consistera donc de "stabiliser et protéger les peintures et de poser des détecteurs pour voir si l'édifice bouge", liste Cédric Clémente. En effet, la commune commencera les travaux dès qu'elle aura reçu l'autorisation de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) et les accords de financements. Car une telle restauration pèse lourd pour les finances. Des fouilles seront aussi menées par l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) pour savoir si des personnes y sont enterrées et en découvrir un peu plus sur l'histoire de ce lieu.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité