A la uneActualités

NÎMES Raquel a changé de vie pour devenir créatrice de bijoux

La Nîmoise Raquel a créé sa société de création de bijoux pendant le premier confinement. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
La Nîmoise Raquel a décidé de changer de vie professionnelle et de devenir créatrice de bijoux. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Au coeur du premier confinement, Raquel a décidé de changer de vie professionnelle. La déléguée pharmaceutique pour Filorga est ainsi devenue créatrice de bijoux.

D'un rêve, Raquel en a fait une réalité. La déléguée pharmaceutique pour la marque de cosmétiques Filorga adorait son travail, là n'était pas le souci. Mais la Nîmoise se mettait une telle pression sur ses épaules, qu'elle s'en est rendue malade, au point de subir trois interventions à l'hôpital. Des interventions qui ont eu l'effet d'un électrochoc. Raquel imagine alors changer de vie professionnelle, sans même savoir vers quelle direction se tourner. Une nuit, un rêve, l'illumination. "Je me suis réveillée un matin en me disant que créer des bijoux était ce que je voulais faire". Elle partage sa révélation avec son époux qui malgré la surprise de cette annonce, n'hésite pas à l'encourager.

Raquel a lancé sa première collection de bijoux au mois de septembre. (Photo DR)

C'est alors le grand saut dans l'inconnu. "Je ne connaissais rien au métier", s'amuse Raquel. Elle a alors fouillé sur le net pour gommer ce flou qui entourait la réalité de cette profession et trouvé une formation en ligne. Elle se lance. "C'était pendant le premier confinement, se souvient la Nîmoise. Je n'ai pas eu peur, je suis douée de mes mains, je suis passée par les Beaux-Arts, par une école de maquillage aussi etc." Très vite, elle commande son matériel, s'installe chez elle dans un cagibi qu'elle transforme en atelier et réalise ses premières pièces, des bagues. Elle façonne avec ardeur les plaques de laiton et crée sa première collection dans un style qu'elle qualifie de "glam, mi-rock, mi-classique", puisant son inspiration dans la désormais très célèbre série américaine Game of Thrones. Sculptés à la main, les bagues, bracelets et colliers sont des bijoux bruts parfois sertis de pierres. Chaque pièce est unique.

Les bijoux en cours de création dans l'atelier de Raquel à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

"Je travaille encore plus qu'avant, mais je n'ai plus de stress", lâche-t-elle toujours le sourire aux lèvres. La seule étape que la créatrice délègue est la dorure, c'est Axel Négré qui s'en charge. Le doreur travaille notamment pour les maisons Chanel, Vuitton, Hermès etc. Savoir s'entourer, c'est aussi la force de Raquel. Solitaire dans la création, elle a su aller chercher les bonnes personnes pour développer sa marque. Une agent commerciale démarchera dès le mois de janvier l'ensemble des concept-stores du sud de la France. D'ores et déjà, la boutique Victor et Madeleine, située dans la Galerie Cap Costières à Nîmes, expose ces bijoux en vitrine. Raquel a également créé un site internet sur lequel le public peut découvrir et acheter en ligne ses créations. Une séance photo a été organisée au mois de novembre dernier dans une maison de maître à Nîmes pour alimenter cette plateforme numérique ainsi que le look-book de la créatrice. Deux Nîmois ont été conviés à cette aventure, le photographe Frédéric Guérin et le coiffeur (pour le mannequin qui portait les bijoux) Camille Sammut.

De Nîmes à la capitale

La Nîmoise ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Si les conditions sanitaires le permettent à ce moment-là, elle devrait participer au prestigieux salon Who's Next à Paris au mois de septembre 2021. Autre rendez-vous prévu, toujours à la capitale : une rencontre avec Dominique Salmon, directrice de l'agence de relations presse DSC, qui compte parmi ses collaborateurs, les magazines Elle, Vogue et Cosmopolitan. Un joli coup de projecteur en perspective. Pour découvrir les créations de Raquel, cliquez ici.

Stéphanie Marin 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité