A la uneActualitésPolitiqueSociété

FAIT DU JOUR COVID-19 Les bons gestes pour un réveillon aux risques limités

Masques, gel hydroalcoolique et distanciation physique sont les invités non désirés du réveillon 2020. Voici quelques conseils pour fêter noël malgré la covid-19

Le masque s'invite pour le réveillon 2020 (photo Pixabay)

En 2020, le repas de Noël n’aura pas la même saveur que les années précédentes. Pour réveillonner avec un minimum de risque de contracter le coronavirus, Catherine Lechiche, infectiologue à la polyclinique du Gard Sud à Nîmes, nous livre quelques conseils. Cette année, la fête sera un peu moins magique.

Cela aurait dû être le moment où on oublie cette terrible année 2020. Nous allions enfin retrouver nos proches pour décompresser. Il faut se faire une raison, rien ne se passe comme nous l’aurions aimé. Le virus de la covid-19 est passé par là et il faut encore adapter nos comportements. Le repas de Noël n’échappe pas à la règle et il est impératif de suivre quelques conseils pour éviter l’infection des convives. Malgré la fête, la prudence reste de rigueur.

Pas plus de six à table (sans compter les enfants)

Emmanuel Macron, le président de la République, avait évoqué dès le mois d’octobre, une jauge de six personnes à table pour le réveillon, sans compter les enfants. Le 3 décembre dernier, c’est Jean Castex, le Premier ministre, qui a reconduit cette recommandation. Il vous faudra sans doute faire des choix au moment de lancer les invitations.

Le port du masque (sauf à table évidemment)

« Il peut sembler gênant de porter des masques et de pratiquer la distanciation physique en compagnie d'amis et de membres de la famille, mais cela contribue considérablement à garantir que tout le monde reste en sécurité et en bonne santé. » indiquait, le 16 décembre dans un communiqué officiel, l’Organisation mondiale de la santé. Ce sera du jamais vu mais c’est tant que possible masqué que ce moment convivial doit être partagé. « Dés que l’on peut, il faut rapidement le remettre », insiste le docteur Lechiche. Lors de la soirée les invités vont alterner avec et sans masque et cela pourrait générer quelques oublis.

Pas plus de six personnes au réveillon (photo pixabay)

Respecter les distances

C’est une des premières recommandations que le virus a imposé depuis le début de l’année 2020. Les fêtes de Noël ne doivent pas déroger à la règle, même si ce moment de l’année est l’occasion de retrouver de la proximité avec ses proches. Il faut garder ses distances, même dans ce moment important pour le moral de chacun. « Tous les contacts à moins d’un mètre sont à très fort risque. Il faut faire attention », rappelle l'infectiologue nîmoise.

Pas de bisous et se laver les mains

Certains vont retrouver des personnes qu'ils n'ont plus vu depuis des mois, mais là encore il faudra faire des efforts pour ne pas embrasser les participants au réveillon. En revanche, il est fortement conseillé de se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique et sans modération. Tout en évitant de se croiser dans les pièces et les couloirs. « Il faut bien expliquer aux enfants que ce n’est pas l’année où l’on va faire un bisou ou un câlin aux grands-parents, même si on ne les a pas vus depuis longtemps. Ce ne sera pas des grandes effusions », souligne Catherine Lechiche.

Aérer toutes les heures le lieu du repas

Espérons que la température ne soit pas trop fraîche, car il est très fortement recommandé d’aérer la pièce où se déroulera la réunion de Noël. Et toutes les heures si possible afin d’évacuer l’éventuelle présence du virus dans le lieu. « L'idéal est de laisser les fenêtres ouvertes toute la soirée, s’il ne fait pas trop froid », propose l'infectiologue nîmoise. Il est aussi conseillé d’être le plus possible en extérieur pour ces réunion familiales. Pourquoi ne pas organiser l'apéritif dans le Jardin ou le remplacer par un petite balade ?

Le père Noël a fait une belle surprise aux enfants. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Seul le père Noël distribuera les cadeaux (Photo Tony Duret / Objectif Gard)

Une seule personne fait le service 

Voilà une recommandation qui comblera les fainéants du réveillon. Les plats, l’apéritif et les boissons devront être servis par la même personne. Cela évitera que les participants ne se croisent dans les pièces et les couloirs. Mais aussi que ça limitera les contacts avec les plats et les couverts. Pour l'infectiologue de la polyclinique du Gard Sud « l’idéal est de faire deux services. Un pour les enfants et un pour les adultes. Le moins de personnes possible qui circulent autour de la table. Éviter les plats en commun car il y a un risque de virus dans les aliments. Ne pas mettre le plat sur la table où tout le monde serait tenté de se servir ».

Au moment du grignotage, privilégier les piques pour vous saisir des aliments quand c’est possible. Pour les biscuits apéritifs, ne pas hésiter à les servir dans des coupelles dédiées à chaque invité pour éviter de piocher dans un plat commun. Il y aura plus de vaisselle à laver mais c'est plus sûr.

C'est uniquement le Père Noël qui distribue les cadeaux

Dans le même esprit, et pour les mêmes raisons que la recommandation précédente, il faudra désigner une personne, ou un(e) volontaire pour distribuer les cadeaux. Si vous avez la chance que le Père Noël passe au moment de votre réveillon, c’est bien sûr lui qui se chargera de la distribution. Sinon, vous pouvez vous lever chacun à votre tour pour récupérer vos cadeaux (si vous avez été sages évidemment). Catherine Lechiche propose une autre solution : « Ouvrir les cadeaux le 25 de retour à son domicile est aussi un bonne idée. Ça évitera que les objets passent de main en main. »

La politique de la chaise vide pour les personnes vulnérables

C’est une des grosses inquiétudes de ce réveillon 2020. Comment éviter la contamination des personnes vulnérables. Il est conseillé que placer les seniors (ou les personnes à santé fragile) en bout de table en laissant une chaise vide de chaque côté. Catherine Lechiche insiste : «En bout de table ça ne veut pas dire grand-chose, il faut surtout éviter de les mettre au milieu de tout le monde. On essaye de garder des distances de sécurité qui est très importante pour les personnes fragiles. » Cela change nos habitudes mais c'est un geste barrière qui évitera peut-être des contaminations. La proximité y perdra ce que la sécurité y gagnera.

Tout cela est bien contraignant pour une réveillon de Noël, mais l'infectiologue nous alerte sur le danger que peut représenter le non-respect des gestes barrières : « L’épidémie risque de repartir, sachant que les choses ne sont pas spécialement calmes en ce moment. Le virus circule partout en France. La deuxième vague n’est pas encore finie. Nous ne sommes pas dans une situation comme en juillet et août où le virus circulait beaucoup moins que maintenant. Les gens vont se mélanger, il y a un risque que ça se passe mal si les gens ne prennent pas des précautions. »

Noël 2020, comme l’ensemble de l’année, restera dans la mémoire et nous vivrons un réveillon inédit. Espérons que dans un an, les bonnes fêtes de fin d’année d’avant covid seront de retour. Joyeux Noël à tous !

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité