Faits Divers

GARD Il sort de prison le 24 décembre et commet des violences conjugales deux jours plus tard

Vue aérienne du centre-ville de Nîmes. DR

Cet homme, âgé d'une trentaine d'années, est bien connu des autorités pour plusieurs sanctions pénales...

Le 24 décembre il a bénéficié d'une libération conditionnelle et a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre dans le Gard et de voir sa compagne. Il venait de purger une peine pour des violences conjugales. Deux jours plus tard, les policiers du commissariat de Nîmes enregistraient une plainte de l'ex-compagne de ce monsieur. Cette dernière affirmait avoir été frappée. Le suspect a été interpellé quelques jours plus tard et placé en garde à vue. Il doit comparaître demain devant le tribunal correctionnel pour ces violences conjugales en récidive.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité