A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 4 janvier

L'an passé, Lucas Deaux s'est souvent entrainé à part. (Photo archives Objectif Gard)
Les chemins de Benoît Deplagne et du Nîmes Olympique vont bientôt se séparer (photo Norman Jardin)

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques lignes !

Deplagne et le NO c’est fini. C’est en tout cas l’information diffusée par certains médias ce week-end. Même si ni l’intéressé, ni le club n'ont souhaité s'exprimer à ce sujet, il semblerait bien, selon nos sources, que cela se confirme avec une procédure de séparation entre les deux parties. Benoît Deplagne est arrivé à Nîmes lors de l’été 2018 et il était préparateur physique de l'équipe première du NO. Il avait déjà occupé ce poste, mais cette fois au centre de formation nîmois de 2014 à 2016 avant de partir exercer sa profession à l'Impact de Montréal (canada) de 2016 à 2018 puis de revenir à Nîmes en 2018.

Les calendriers du mois de janvier pour les quatre derniers de la Ligue 1

Un calendrier chargé pour les Crocodiles : Cinq matches en 25 jours. C’est le programme qui attend Nîmes Olympique lors du mois de janvier. Lanterne rouge de la Ligue 1 à égalité de points (12) avec le barragiste Lorient, les Crocodiles ont deux points de retard sur le 17e Strasbourg. Il va vite falloir engranger les points et à un rythme plus élevé que lors des 17 premières journées. Mais le calendrier des Nîmois pour ce début d’année est aussi très relevé. Mercredi le NO sera à Strasbourg (17e) puis samedi c’est la redoutable équipe du LOSC (2e) qui viendra aux Costières. Une semaine plus tard, les joueurs de Jérôme Arpinon se déplaceront à Marseille (5e). Pour terminer le mois de janvier, Nîmes recevra Lorient (18e) pour un match entre mal classés et il y aura un voyage à Angers (9e) lors de la 22e journée. Pas si simple ce calendrier surtout comparé à celui de Strasbourg (voir tableau ci-dessus) mais il n’est pas beaucoup plus facile pour Dijon et Lorient, les compagnons d’infortune des Crocodiles. En tout cas il faudra faire mieux que la saison dernière où les Nîmois n’avaient décroché que 3 points sur les 12 possibles au mois de janvier 2020. Les joueurs de Bernard Blaquart s’étaient en revanche réveillés en février avec 12 points sur 17 possibles.

football ballon neige (Image par Michael Zöllner de Pixabay)

Cigognes et Crocodiles sous la neige ? C’est une éventualité à ne pas écarter. Pour la première fois de la saison, les Nîmois pourraient bien évoluer sous la neige. La baisse des températures enregistrée depuis quelques jours génère des chutes de flocons dans plusieurs régions, y compris dans le Gard ce lundi. Pour la journée de mercredi (jour du match), Météo France prévoit à Strasbourg que le mercure ne montera pas plus haut que 3° et que de la neige devrait tomber toute la journée. Prévoyants, les dirigeants de Racing Club de Strasbourg ont d’ores et déjà décidé de couvrir d’une bâche la pelouse du stade de la Meinau. En cas d’intempéries (orages, chutes de neige, brouillard, brume, etc.) au cours d’une rencontre, l’arbitre peut interrompre provisoirement le match avec un maximum cumulé de 45 minutes ou l’arrêter définitivement. Pour les matches se disputant dans des conditions climatiques difficiles (neige, brouillard), la Ligue de football professionnel dote les clubs d’un ballon officiel de couleur différente présentant une meilleure visibilité.

Poirier viré. L’ancien Crocodile n’est plus l’entraîneur du CS Sedan actuel 13e de la poule B de Nationale 2. Arrivé le 4 mai 2020 en provenance de Saint-Malo, Grégory Poirier (38 ans) ne sera resté à la tête des Sangliers des Ardennes que l’espace de sept matches (1 victoire, 5 nuls et 1 défaite). Il vient d'être licencié le 2 janvier. Les supporters du Nîmes Olympique les plus observateurs se souviennent peut-être de lui, car il avait porté les couleurs du NO qu’à six reprises lors de la saison 2009-10. Les Crocodiles étaient alors entraînés par Jean-Michel Cavalli et ils avaient terminé 10e de la Ligue 2.

L'USAM a un mois pour préparer la reprise de le Lidl Starligue (photo Anthony Maurin)

C’est la reprise à l’USAM. Finies les vacances pour la Green team qui a repris le travail aujourd’hui. Si l’USAM ne rejouera pas avant le 5 février et un déplacement à Chartres (15e journée de Lidl Starligue), elle ne restera pas inactive pour autant. Les Nîmois alterneront pendant le mois de janvier des séances d’entraînement et du crossfit. Puis il y aura des matches amicaux, le 15 janvier à Istres, le week-end du 22 et 23 un tournoi à Chambéry avec l’équipe locale, Toulouse et Limoges et enfin une dernière rencontre face à Saint-Raphaël le 29 janvier. Cette préparation se déroulera sans les internationaux Guigou (France), Hesham, Sanad (Égypte) et Paul (Slovaquie) qui seront retenus par leur sélection en vue des échéances internationales.

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité