A la uneActualités

GARD Le réseau Camping Paradis s’agrandit, deux établissements gardois séduits

Florence et Alain Ruiz, gérants du camping les Amarines à Cornillon, ont rejoint le réseau Camping Paradis à l'automne dernier, changeant aussitôt leurs décors. (Photo Camping Paradis / DR)
Florence et Alain Ruiz, gérants du camping les Amarines à Cornillon, ont rejoint le réseau Camping Paradis à l'automne dernier, changeant aussitôt leurs décors. (Photo Camping Paradis / DR)

Inspiré de la série à succès de TF1 Camping Paradis, le réseau de vacances éponyme créé début 2020 par Olivier Lachenaud gagne du terrain. Le parc, qui comptait 12 membres l’an dernier, regroupe désormais 44 campings. Deux d’entre eux sont des établissements gardois. Et si la crise sanitaire n’est pas étrangère à ce collectivisme, les raisons du succès sont aussi à trouver ailleurs...

Le porche d’entrée, le polo bleu, la voiturette de golf, l’allégresse, la bienveillance et les animations dont la fameuse "Fiesta Boom Boom". Les fans de la série auront reconnu les éléments incontournables de tout épisode de Camping Paradis, série à succès de la chaîne TF1 diffusée depuis 2006.

Suivi par près de 5 millions de téléspectateurs à chaque épisode, le feuilleton offre autant de clients potentiels aux membres du nouveau réseau de vacances inspiré du programme télévisé. Créé au début de l’année 2020 par Olivier Lachenaud, le concept a rapidement séduit une douzaine de propriétaires d’établissements touristiques de l’Hexagone, dont Florence et Alain Ruiz, gérants du camping Les Amarines, situé à Cornillon.

Après avoir signé un contrat avec la chaîne « courant octobre », le couple, qui était resté indépendant « pendant plus de 20 ans », espère réenclencher une dynamique positive, en surfant sur le succès de la série télévisée pour se sortir de la torpeur d’une saison 2020 mitigée. « On a été amputés du printemps qui représente habituellement une grosse partie de notre activité car nous travaillons beaucoup avec des étrangers d’Europe du nord qui aiment venir en mai et en juin », se souvient la gérante. Et d’ajouter : « Fin août, il faut se rappeler que le Gard était passé en zone rouge, ce qui a amené les gouvernements des pays voisins à inviter leurs concitoyens à ne pas se rendre en France, plombant ainsi le mois de septembre. »

« Une autre façon de faire du commerce »

Si la crise a donc « accéléré la décision de se tourner vers une chaîne », les propriétaires du camping Les Amarines ont pris le temps de la réflexion avant de se laisser convaincre : « On a appelé l’un des campings pionniers pour se renseigner. On s’est aperçus que leur saison avait été bien meilleure que la nôtre. Donc quand vous avez fait une mauvaise saison et que vous apprenez que par ailleurs, dans un groupement, ça s’est bien passé, ça aide forcément à prendre la décision », résume Florence Ruiz.

Peu après son adhésion dont il espère qu’elle permettra « d’aller chercher une clientèle française », le couple s’est vu proposer par le réseau Camping Paradis « une autre façon de faire du commerce. » La franchise a notamment promis de dynamiser l’activité estivale du camping en mettant à disposition des animateurs, tout en travaillant en parallèle l’image de ses établissements membres. « Le décor a complètement changé, il y a toute une scénographie avec plein d’éléments qu’on peut retrouver dans la série. L’idée c’est de proposer au client une immersion pour qu’il ait l’impression d’en faire partie », explique la gérante du camping de Cornillon.

Un deuxième camping gardois conquis

Quant à savoir si les clients auront l’occasion de rencontrer les stars du feuilleton pendant leur séjour, Florence Ruiz reste évasive : « Des interventions de guests, pas forcément Laurent Ournac, sont à prévoir, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant. (rires) »

Mais l’acteur principal, révélé dans l’émission Mon incroyable fiancé, a déjà imposé sa patte. Car lorsque le couple de propriétaires gardois est trop occupé et ne décroche pas son téléphone, le client tombe sur le répondeur avec un message personnalisé bienveillant dont Laurent Ournac s’est lui-même chargé.

Dans le département, un deuxième établissement vient de rejoindre le label Camping Paradis qui regroupe désormais 44 membres contre 12 il y a un an, il s’agit du Domaine de Gaujac implanté dans la cité touristique d’Anduze.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité