Faits Divers

NÎMES « Faut pas croire que les flics sont tous droits », accuse le SDF qui a giflé un policier

Photo DR

Le 13 décembre dernier, Jean-Pierre, un sans domicile fixe de 37 ans arrivé depuis un mois à Nîmes, avait giflé un policier municipal (relire ici). Il était jugé jeudi après-midi en comparution immédiate.

Jean-Pierre vient du Puy-en-Velay « pour changer de vie ». Ce SDF de 37 ans, qui cumule 29 condamnations sur son casier, espérait que le climat nîmois lui permettrait de repartir du bon pied. Mais ni ses bonnes résolutions, ni le bon air de la cité des Antonin, ne sont parvenus à faire des miracles.

Le 13 décembre, vers 23h, il dort dans le hall d’un immeuble de la rue de l’Aspic dans le centre-ville de Nîmes. Quand les forces de l’ordre s’approchent, il vocifère et flanque une gifle aussi soudaine que gratuite à l’un des policiers municipaux. « Ouais, mais ils m’ont tapé en premier et ça ils ne le disent pas. Faut pas croire que les flics sont tous droits », déclare Jean-Pierre depuis le box du tribunal correctionnel de Nîmes. « On ne sait plus trop quoi faire de lui », s’exaspère la procureure Fanny Camelio qui requiert 6 mois de prison ferme et la révocation d’un sursis de 5 mois.

« Il a reconnu les faits. Laissons-lui le temps de changer de vie », tente Ludivine Glories pour la défense de Jean-Pierre. Invité à prendre la parole en dernier, le trentenaire trouve encore une raison de critiquer les policiers : « C’est bizarre aussi que mes 50€ et mes 10 grammes de shit aient disparu… J’ai mes raisons de ne pas aimer la police ». Il va désormais en avoir de nouvelles pour ne pas aimer la justice : il écope de 4 mois de prison et la révocation d’un sursis de 5 mois, soit 9 mois ferme et 350€ de dommages et intérêts à verser au policier municipal.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité