A la uneActualités

FAIT DU SOIR Coronavirus : plus de 42 000 vaccinations réalisées en Occitanie depuis le 4 janvier

Pierre Ricordeau, directeur général de l'Agence régionale de santé Occitanie, a fait le point ce lundi après-midi sur la situation sanitaire en région et sur la campagne de vaccination.

Alors que la campagne de vaccination est enclenchée depuis le 4 janvier en Occitanie, la situation sanitaire se dégrade avec des indicateurs à la hausse. (Photo d'illustration)

"Nous constatons une remontée forte générale sur tous les territoires de l'incidence du virus qui est extrêmement inquiétante", a introduit Pierre Ricordeau, directeur général de l'Agence régionale de santé Occitanie (ARS). Lors d'un point presse vidéo, il a fait un nouveau bilan sur l'évolution de la situation sanitaire dans la région.

Les chiffres sont globalement à la hausse même si le pic atteint au sommet de la 2e vague est loin d'être égalé. C'est dans ce contexte que s'enclenche la campagne de vaccination. Aujourd'hui, l'incidence moyenne régionale s'élève à 170 cas positifs pour 7 jours pour 100 000 habitants, "avec une tendance à l'homogénéisation des résultats entre les départements". "Nous avons pris 60 points d'incidence en 15 jours", chiffre Pierre Ricordeau, qui indique également que le taux de positivité est passé de 4,3% à 6,3% en quinze jours.

Avant les fêtes, beaucoup de personnes "qui n'avaient pas forcément pris de risque" se sont faites tester et ont donc fait baisser le taux de positivité. Pourcentage qui est reparti à la hausse ensuite. "Sur la période du 31 décembre au 6 janvier, on a un taux de positivité qui continue d'augmenter de manière assez homogène sur l'ensemble des tranches d'âges".

Une augmentation de 66% des admissions à l'hôpital en 15 jours

Maintenant depuis 15 jours, on constate aussi une remontée des flux d'admissions à l'hôpital. "Nous étions tombés à 300 nouvelles admissions par semaine, et nous sommes remontés à un flux de 500 admissions par semaine, c'est-à-dire une augmentation de 66% en 15 jours." Rien de comparable avec le pic de la 2e vague, où on constatait un flux de 1 300 nouvelles admissions par semaine mais la tendance est ostensiblement à la hausse.

Dans les services de réanimation, les flux ont aussi commencé à réaugmenter mais plus faiblement que les hospitalisations. De 65 nouvelles admissions par semaine, la Région en compte en moyenne actuellement. "La situation se dégrade également dans les établissements médico-sociaux, nous avons une remontée de 300 nouveaux cas confirmés dans les Ehpad par semaine à 400", poursuit le directeur général de l'ARS Occitanie. En revanche, les décès à l'hôpital restent sables, autour d'un peu moins de 80 par semaine.

Plus de 42 000 vaccinations réalisées en Occitanie depuis le 4 janvier

C'est dans ce contexte que s'enclenche la campagne de vaccination, qui "va prendre du temps et ne pourra pas avoir d'impact immédiat sur l'évolution de la pandémie. Pour autant, il faut la déployer le plus rapidement possible en fonction des doses de vaccins disponibles", reprend Pierre Ricordeau, qui note un "fort engouement sur cette campagne" dans les territoires.

Sur les deux premières semaines de la campagne, qui a débuté le 4 janvier en Occitanie, plus de 42 000 vaccinations ont été réalisées (dont 33 000 rien que pour la deuxième semaine). Pendant ces quinze premiers jours, 10 000 résidents de 300 Ehpad ou en unités de soins longue durée ont reçu leur première injection et ainsi que 30 000 professionnels de santé de plus de 50 ans. Dès cette semaine, la campagne continue dans 220 établissements médico-sociaux.

De nouvelles personnes prioritaires entrent en compte maintenant dans la campagne de vaccination, à savoir les personnes de plus de 75 ans (qui représentent environ 675 000 âmes en Occitanie) et d'autres personnes fragiles. Toutes pourront se rendre dans les 118 centres de vaccination déployés dans la Région (dont six déjà en place dans le Gard), mais sur rendez-vous uniquement. Plus de 70 000 rendez-vous ont déjà été pris pour une première injection depuis l'ouverture des réservations vendredi.

"Tout le monde pourra se faire vacciner, les rendez-vous seront positionnés au fur et à mesure"

Pour rappel, vous pouvez réserver un créneau horaire sur le site Doctolib ou en passant par la ligne téléphonique régionale : 0 809 54 19 19. Mais ces canaux ont littéralement été pris d'assaut au point que certains centres de vaccination n'ont plus de places disponibles. Pierre Ricordeau rassure : "De nouveaux rendez-vous vont pouvoir être mis en place dans plusieurs départements et nous ajusterons de manière régulière." D'autant que d'autres vaccins devraient arriver sur le marché dans les jours à venir. Au total, plus de 130 000 doses ont été reçues pour la région Occitanie jusqu'à présent.

Problème qui concerne aussi le Gard, la difficulté à se connecter ou à avoir quelqu'un à l'autre bout du fil pour prendre rendez-vous: "C'est vrai que ces dispositifs ont été mis en place de manière rapide donc il y a encore des éléments de rodage et des améliorations vont pouvoir se produire rapidement en début de semaine." Et de rassurer : "Tout le monde pourra se faire vacciner, les rendez-vous seront positionnés au fur et à mesure. [...] Nous ne sommes pas dans une situation de pénurie mais de mise en œuvre de la vaccination."

Marie Meunier

Et aussi... Vendredi dernier, l'ARS avait indiqué que trois personnes étaient atteintes du variant britannique du virus en Occitanie en Haute-Garonne et dans l'Hérault. Ce lundi, un quatrième cas avéré a été détecté dans ces départements. Plusieurs cas suspects sont en cours de vérification. Pour l'instant, aucun cas avéré n'a été comptabilisé dans le Gard.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité