A la uneEconomie

FAIT DU SOIR La web application gardoise Egrevi : un Yuka de la consommation locale

Le Gardois Omar Amara est ingénieur. (photo Boris Boutet)

Déjà en vue l'été dernier grâce à son application qui permettait de repérer les toilettes publiques dans un rayon d'un kilomètre, l'ingénieur gardois Omar Amara développe actuellement un autre projet. Sa web application Egrevi scanne les codes-barres des produits pour en dénicher des alternatives locales. 

Et si le code barre des produits de grande consommation étaient la meilleure publicité pour les producteurs locaux ? C'est le pari qu'a fait Omar Amara, ingénieur dans l'environnement et expert en écolabel.

"Depuis toujours, je suis sensible aux circuits courts, explique celui qui est accompagné par le BIC Innov’Up, la pépinière nîmoise d’entreprises innovantes. Pour beaucoup de Français, le confinement a permis de prendre le train de consommation locale. Mais cette tendance est moins visible désormais. L'idée de mon projet est double : favoriser le référencement des producteurs locaux et d'aider les consommateurs à trouver des alternatives proches de chez eux. Au vu des bénéfices que cela apporte sur notre société, consommer local ne doit pas être ressenti comme une contrainte mais comme un acte solidaire pour son territoire."

Comme Yuka, Egrevi s'appuie sur le scan des codes barres des produits. (Photo Boris Boutet)

Le fonctionnement de sa web application est simple. À l'instar de Yuka qui permet d’obtenir des informations détaillées sur l’impact d'un produit sur la santé, Egrevi scanne elle aussi les code-barres des produits notamment vendus en grande surface pour proposer des solutions de remplacement provenant à moins de 160 kilomètres.

Plus de 4 000 producteurs déjà référencés en Occitanie

"Je travaille sur Egrevi depuis le mois de novembre, détaille Omar Amara. Je me suis appuyé sur les données récoltées par Open Food Facts qui répertorie plus d’un million de code-barres et d’information nutritionnelles de produits alimentaires. De mon côté, j'ai référencé plus de 4 000 producteurs et distributeurs en Occitanie avec leur géolocalisation. " 

Mais pour l'heure, Egrevi en est aux dernières phases de tests. "Afin de peaufiner l'application avant de la présenter au grand public, je m'appuie sur les retours de quelques utilisateurs qui me permettent d'affiner l'algorithme et de fournir la meilleure proposition d'alternative locale, illustre Omar Amara. L'objectif dans les prochains jours est d'élargir mon cercle de testeur. Le retour des utilisateurs sera la clé du succès du projet." 

Boris Boutet

Toute personne intéressée par ce projet et souhaitant intégrer le panel peut s’inscrire sur le site internet d'Egrevi. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité