ActualitésPolitique

LAUDUN-L’ARDOISE Vidéo : Yves Cazorla présente ses vœux et les projets de 2021

Le maire de Laudun-l'Ardoise Yves Cazorla (Capture d'écran)
Le maire de Laudun-l'Ardoise Yves Cazorla (Capture d'écran)

Comme nombre de ses homologues, le maire de Laudun-l’Ardoise a présenté ses voeux à la population sous forme de vidéo cette semaine, covid oblige.

Le covid, justement, face auquel « la commune est mobilisée », assure le maire, qui indique que Laudun-l’Ardoise s’est portée candidate auprès de l’Agence régionale de la santé pour accueillir un centre de vaccination.

Le maire remercie ensuite ses élus avant de rendre un hommage appuyé aux agents municipaux, « la cheville ouvrière de notre collectivité », dont les actions « sont menées dans le strict respect des agents et des conditions de travail. »

Yves Cazorla reviendra ensuite sur les différentes actions lancées, notamment autour des « quatre mises en demeure de l’État avec de lourdes pénalités à régler. Aujourd’hui trois des quatre mises en demeure sont réglées ou en voie de l’être », affirmera-t-il. On y retrouve la station d’épuration de Laudun, « pour laquelle les travaux d’extension et de mise en conformité vont débuter dans quelques jours. » La carence en logements sociaux, pour laquelle « nous construisons aujourd’hui 66 logements sociaux individuels dans la zone Suc et Pradelle et nous avons un beau projet de 40 logements sociaux individuels dans la zone Canet et Cordier. »

Y figure également le Plan local d’urbanisme. « Non conforme, nous lançons cette année sa révision générale afin qu’il soit plus cohérent et pour anticiper le développement raisonnable de la commune dans les 20 ans à venir tout en gardant son authenticité », expliquera Yves Cazorla. Reste encore une de ces mises en demeure, « le non-respect de la loi sur l’eau d’où le besoin de créer un bassin d’écrêtement sur l’Ardoise pour canaliser les eaux de ruissellement, explique le maire. Il nous faut désormais convaincre l’État qu’il nous faut un projet plus efficient que celui de l’enquête publique pour mieux protéger les habitants. »

Le maire a ensuite dressé la liste des travaux déjà réalisés ou qui vont démarrer, comme le rond-point nord de la RN 580, la création d’un terrain de sport à l’Ardoise « à partir de février », des travaux de sécurisation des rues Parmentier, Jean-Vilar, Boulogne et Pasteur ou encore l’implantation de 12 caméras de vidéo protection, « dont les travaux ont commencé le 19 janvier », précise Yves Cazorla.

Le maire évoque aussi des dossiers « en phase préparatoire », comme « une étude prospective des écoles », « une réflexion sur la réhabilitation de la maison Albert André », « les études pour les travaux d’urgence de restauration de l’église », « la poursuite des travaux de la déviation de l’Ardoise avec le rond-point sud et la construction d’un pont au nord sur la voie SNCF », « la piscine avec une décision à prendre  en concertation avec l’Agglo sur son devenir », « les études sur la création du Pôle d’échanges multimodal » ou encore « l’installation d’un grand parc photovoltaïque (privé, ndlr) sur le site Arcelor-Mittal. »

Th.A

La vidéo : 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Il en manque pas d’air ce maire. Il s’approprie les travaux de la déviation alors que la commune ne les a pas décidés et les subit. Pareil pour les logements sociaux. Ceux de L’Ardoise, à Suc et Pradelle ont été décidés par son prédécesseur. Pareil pour le lotissement en projet derrière la cave viticole. Avant, il avait fait capoter l’installation du Super U au même endroit. Et il se ridiculise avec la piscine. Il l’a fermée ainsi que le restaurant qui y était abrité (bonjour le soutien aux commerçants locaux) dans le même bâtiment. Pendant longtemps il expliquait à ses fans que le dossier de rénovation avançait mais qu’il ne pouvait rien dire. Il interpellait même le président de l’agglomération du Gard rhodanien pour qu’il le soutienne. Et aujourd’hui, il s’écrase et parle d’une décision à prendre en concertation avec l’agglomération. Et oui, il est devenu vice-président de cette agglomération donc il s’est pris lui-même au piège. Et que dire de son hommage aux employés municipaux ? Heureusement que vous Objectif Gard avait rapporté leur mal être. L’action à Laudun c’est grâce aux autres, mais pas à lui. Ce maire ce n’est pas un leader mais un petit chef.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité