Actualités

VÉZÉNOBRES Pour satisfaire la demande, le centre de dépistage Covid double la cadence

Le centre de dépistage est situé à l'entrée du complexe sportif Charles-Pagès, chemin du stade, à Vézénobres. (Photo Corentin Migoule)
Le centre de dépistage est situé à l'entrée du complexe sportif Charles-Pagès, chemin du stade, à Vézénobres. (Photo Corentin Migoule)

Ouvert deux matinées par semaine depuis novembre dernier, le centre de dépistage Covid installé au complexe sportif Charles-Pagès à Vézénobres va doubler sa cadence dès lundi (demain) en recevant du public deux matins de plus par semaine. 

Après concertation, 10 infirmières libérales du secteur de Vézénobres avaient décidé de lancer un nouveau centre de dépistage Covid à Vézénobres en novembre dernier, au pic de la deuxième vague. Ouvert jusqu'à présent deux matinées par semaine, le mardi et le vendredi, le site installé au complexe sportif Charles-Pagès accueillera désormais du public deux matins de plus : le lundi et le jeudi, de 9 heures à midi.

Une cadence doublée pour répondre à une demande croissante et "à la fermeture de plusieurs centres dans le coin dont celui de Saint-Privat-des-Vieux sur lequel j'étais déployée", explique Mélanie Ferrand, infirmière libérale à l'origine de la création du centre à Vézénobres.

50 % de positivité, à relativiser

Chaque jour, la jeune femme accompagnée au minimum d'une consœur, reçoit des patients sans ordonnance, qui n'ont qu'à présenter leur carte vitale et leur carte d'identité pour se faire chatouiller les narines à l'occasion d'un test antigénique pour lequel le résultat s'obtient en quelques minutes. Si les personnes symptomatiques avec un délai d'apparition des symptômes inférieur ou égal à quatre jours sont prioritaires, les asymptomatiques sont également acceptés.

Mélanie Ferrand annonce un taux de positivité avoisinant les 50 % ces derniers jours et lie cette contagion accrue à "la récente arrivée des variants" qui est, dans le cas du centre de Vézénobres tout au moins, à relativiser puisque "la plupart des gens qui viennent se faire tester n'ont aucun symptôme et veulent uniquement se faire dépister parce qu'ils sont cas contact." C'était par exemple le cas de toute une entreprise d'électricité Saint-Privadenne venue se faire tester vendredi matin.

Enfin, les personnes désireuses de se faire dépister sont invitées à se présenter munies d'un masque et d'un stylo afin de remplir le formulaire.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité