Faits Divers

ALÈS Il vole le chéquier de sa mamie pour « aller faire la bringue »

Tribunal d'Alès.

Au tribunal, les audiences sont très souvent le réceptacle des maux de notre société. Mais il y a parfois de belles respirations comme vendredi dernier quand Thibaut est arrivé au bras de sa grand-mère.

Ils ont attendu leur tour pendant plus de trois heures, côte à côte sur un banc du tribunal. Cinquante-huit ans séparent Thibaut et Georgette qui sont respectivement l’accusé et la victime d’une même affaire examinée vendredi dernier par le tribunal correctionnel d’Alès. Les faits datent de 2014. « C’était ma période noire », annonce d’emblée Thibaut, 26 ans, qui s’est approché de la barre d’où il doit répondre "d’escroquerie en récidive".

En septembre 2014, il a volé le carnet de chèques de sa grand-mère pour, dit-il, « aller faire la bringue au O’Corcoran », un bar situé près de la gare d’Alès qui a fermé ses portes il y a quelques années. Il a dépensé pour 184€ de boissons. Une erreur de jeunesse. « C’était une période difficile, j’étais jeune. Mais j’ai changé : je suis chef d’entreprise et j’ai eu une petite fille que j’élève seul ». L’ancien escroc est devenu un honnête travailleur qui a monté sa boîte et il en fier. Mais la plus fière, c’est Georgette, sa mamie de 84 ans : « Je lui pardonne ce qu’il a fait. Aujourd’hui c’est un ange ».

Une bonté bien plus contagieuse que la covid puisque celle-ci transperce aussi les cœurs. Le procureur, Cyrille Abbé, a semble-t-il été touché dans le mille : « Je dois avouer que je regrette les poursuites. J’ai fait preuve d’un peu de zèle à la sortie de l’école. Cette procédure aurait pu être mieux orientée. Je requiers une dispense de peine ». Un mea-culpa d’une grande - et rare - élégance dans une profession où l’on montre davantage les muscles que ses faiblesses. Et comme la juge, Amandine Abegg, a parfaitement saisi l’esprit de l’audience, elle confirme les réquisitions du procureur. Thibaut est reparti soulagé, tout heureux de partager son bonheur avec sa grand-mère.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité