ActualitésEconomie

PONT-SAINT-ESPRIT Commune et CCI lancent une plateforme de e-commerce locale

La maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie (à G. au premier plan), la responsable de l'antenne de Bagnols de la CCI Gard, Perrine Berard (à sa D.), la présidente de l'association ECAU, Elisabeth Rieux (debout à G.), et l'adjointe au Commerce, Karima Loric lors de la signature de la convention mettant en place la plateforme achat-pontsaintesprit.fr vendredi matin en mairie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après Bagnols il y a quelques semaines, Pont-Saint-Esprit saute elle aussi le pas de la plateforme de e-commerce locale en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Gard. La convention liant les deux partenaires et donnant le coup d’envoi du dispositif a été signée ce jeudi matin en mairie.

« Cette action a été provoquée par la crise du covid-19, mais elle sera durable avec le soutien de la commune pour donner une meilleure visibilité aux commerces spiripontains », avance la maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie. Outre « un soutien logistique et humain », d’après les termes de la maire, la municipalité soutient financièrement le dispositif.

« La CCI et son prestataire informatique Eolas proposent une gratuité de six mois pour les commerces, et la mairie rajoute six mois de gratuité supplémentaires », précise l’adjointe aux Commerces, Karina Loric. Cette gratuité concerne les trente premiers commerçants qui auront adhéré d’ici au 30 juin. Concrètement, la plateforme achat-pontsaintesprit.fr, site « fille » d’achat-gard.fr, proposera pour les commerçants qui souhaitent s’y inscrire une solution permettant la présence et la vente en ligne.

« Le premier niveau qui est gratuit et le restera est un annuaire avec géolocalisation et photo, explique le responsable de la délégation CCI de Bagnols, Perrine Berard. Il y a ensuite la boutique en ligne avec soit le click & collect soit la vente à distance avec paiement en ligne. » Chaque formule a son prix, allant jusqu’à 468 euros TTC par an et par commerce, pris donc en charge comme les frais de création et de mise en ligne par la CCI, le prestataire informatique Eolas et la mairie. Notez que l’adhésion est sans engagement pour le commerçant et qu’il n’y a pas de commission sur les ventes.

Et les commerçants spiripontains qui souhaiteraient se lancer dans le e-commerce ne seront pas abandonnés en rase campagne. « L’idée est de les accompagner, avec des webinaires gratuits de 30 minutes, et un accompagnement individuel et collectif », explique Perrine Berard. Pour ce faire, la CCI compte sur l’association de commerçants ECAU. Sa présidente, Elisabeth Rieux, espère « que l’ensemble des commerces vont suivre », car Internet « aujourd’hui c’est une partie du chiffre d’affaires. Il faut y aller. »

« C’est de la visibilité supplémentaire, des ventes supplémentaires. L’objectif n’est pas de remplacer le contact », martèle Perrine Berard, et ce pour un risque financier quasi-nul, puisque la première année, seuls les frais PayPal restent à charge du commerçant qui aurait choisi la formule vente en ligne. La plateforme est d’ores et déjà disponible, mais pour qu’elle soit pleinement opérationnelle, il faudra attendre que les commerçants répondent à l’appel. Une campagne de communication de la mairie suivra.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité