ActualitésFootballOAC AlèsSports Gard

COUPE DE FRANCE L’OAC sans trembler

Amine Sbaï a encore scoré ce dimanche. (Photo CP / OAC)

Opposés à l’équipe de Panazol (R2), les hommes de Stéphane Saurat se sont logiquement imposés (0-3) et se qualifient ainsi pour le 8e tour de la Coupe de France.

Sans compétition depuis trois mois, les joueurs de l’Olympique d’Alès en Cévennes n’ont jamais vraiment cessé de s’entraîner et c’est avec un visage conquérant à l’issue d’un match renversant qu’ils ont retrouvé le jeu dimanche dernier à Narbonne (2-3). Une victoire qui leur a donné le droit de défier le club de Panazol (R2) près de Limoges ce dimanche à 14 heures pour le compte du 7e tour de Coupe de France.

Les dirigeants cévenols ont tout fait pour mettre les hommes de Stéphane Saurat dans les meilleures dispositions en leur épargnant un long trajet de plus de 5 heures le jour du match, avec une arrivée programmée la veille (hier) et une nuit à l’hôtel. Des précautions payantes puisque l’OAC s’est imposé en Haute-Vienne au terme d’un match sérieux et appliqué.

Sur une pelouse difficile, les Bleus sont rentrés aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0) au terme d’une première mi-temps fermée. Le salut est venu en début de deuxième mi-temps d’Oussama El Bakkal. La recrue, qui a débuté la rencontre au poste de numéro 9, a inscrit un doublé pour délivrer les siens avant que l’inévitable Amine Sbaï n’aggrave le score en fin de match sur pénalty (0-3).

Qualifié pour le 8e tour de la Coupe de France, l’OAC ira défier Saint-Ligaire-Niort, une nouvelle fois à l’extérieur.

Corentin Migoule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité