A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 22 février

Aribi blessé (Photo Anthony Maurin).
Les Crocos ont payé cher ce succès face à Bordeaux avec cinq joueurs blessés dont Karim Aribi (Photo Anthony Maurin).

Retrouvez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos  !

Nîmes Olympique

Des nouvelles des blessés. Les Nîmois ont payé cher la victoire face aux Girondins de Bordeaux. Pas moins de cinq joueurs sont blessés ce dimanche. Lucas Deaux a ressenti une pointe à un mollet et il a dû déclarer forfait à dix minutes du coup d’envoi. Idem pour Andrés Cubas qui a vu se réveiller lors de l’échauffement une douleur à un genou. Le milieu de terrain sud-américain avait reçu un coup à cet endroit samedi à l’entraînement. "On n’a pas voulu prendre de risque en vue des prochaines échéances", a déclaré Pascal Plancque en conférence de presse d’après-match. Karim Aribi n’est resté sur la pelouse que 19 minutes puisqu’il a reçu un coup sur la tête du péroné à la suite d’un tacle du Bordelais Benito. L’attaquant algérien ne pouvait plus courir et il est sorti. Sofiane Alakouch a lui aussi été sorti car il se plaignait d’une douleur à une fesse, qui s’était déclarée dans la semaine et qui s’est réveillée pendant la rencontre. Enfin, Anthony Briançon a quitté la pelouse sur une civière a cause d’une blessure aux ischio jambiers. "Il en a certainement pour quelques semaines", avait déclaré le coach nîmois à l’issue du match. Le capitaine des Crocodiles passera des examens ce mardi matin pour déterminer s’il s’agit au mieux d’une élongation ou au pire d’une déchirure. Quoi qu’il en soit, il est forfait pour les deux rencontres de la semaine aux Costières contre Lorient (mercredi) et Nantes (dimanche).

Meling a marqué son deuxième but de la saison grâce à une passe de Ferhat (Photo Anthony Maurin).

Meling, buteur vainqueur. Birger Meling n’avait plus marqué depuis le 23 août et la première journée de Ligue 1. Ce jour-là, Nîmes Olympique écrasait le Stade Brestois 4-0 et les Crocodiles prenaient la tête de la Ligue 1, l’espace d’une journée. Six mois plus tard, le Norvégien a récidivé en ouvrant le score face aux Girondins de Bordeaux. Finalement le NO, s'est imposé 2-0 et a décoché sa deuxième victoire de la saison au stade des Costières. Conclusion, Nîmes ne gagne à domicile que lorsque son arrière latéral gauche trouve le chemin des filets. De plus en plus à l’aise dans la langue de Molière, le Norvégien s’est exprimé en conférence de presse d’après-match et il s’est amusé de cette statistique : « Si ça continue comme ça, je suis content ». Le FC Lorient (adversaire de Nîmes mercredi en match en retard) est prévenu.

Le NO fair-play. Hier face à Bordeaux, et pour la cinquième fois de la saison, les Nîmois ont terminé une rencontre sans prendre d’avertissement. Ce fût déjà le cas contre Lens, Lorient, Lille et Nice (Coupe de France). Une sagesse qui correspondait à chaque fois à des défaites. Dimanche, les Nîmois ont innové en cumulant discipline et victoire. Une bonne attitude qui place les Nîmois en sixième place du classement du fair-play avec quarante jaunes et quatre rouges reçus. Malgré cela, Alakouch, Cubas et Fomba restent sous la menace d’un troisième avertissement dans une période de dix matches, ce qui engendrait une suspension.

USAM

Nîmes est privé de Nyateu pour affronter Bucarest (Photo Anthony Maurin)

Avec Gallego, sans Nyateu. Demain à 18h45, l'USAM reçoit Bucarest pour la 9e journée de la Ligue européenne de l'EHF. En cas de victoire, Nîmes sera assuré de poursuivre l'aventure européenne en quart de finale. Pour y parvenir, Franck Maurice a convoqué un groupe de 16 joueurs dont sortent Joblon et Nyateu par rapport à celui qui s'est imposé à Créteil (26-29), vendredi. Une rencontre où le demi-centre nîmois a été victime d'une contracture aux adducteurs l'obligeant à déclarer forfait pour la Coupe d'Europe. En revanche, Gallego et Kavticnik sont de retour. Minel pourrait être disponible mercredi pour affronter Berlin, en match en retard, puisque les Gardois vont disputer deux matchs en 24h. Paul et Poyet sont toujours indisponibles.

"Un talent d'exception." Ce dimanche soir, Zlatko Saracevic est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 59 ans. Cet ancien arrière droit a passé sept saisons en France durant sa carrière dont trois à l'USAM de 1991 à 1994 à la grande époque où Nîmes dominait le handball hexagonal. Il remporta le titre de champion de France en 1993 et la Coupe de France, l'année suivante. "Je me souviens avoir joué contre lui au Parnasse en 1993 avec l'USM Gagny. C'était un talent d'exception avec un bras gauche incroyable", se rappelle Franck Maurice. "Le destin a voulu que ma fille Meissa dispute son premier match de Ligue des Champions (avec Metz) contre l'équipe croate qu'il entraînait (Koprivnica). Je lui avais demandé de lui passer mon bonjour et il en avait fait de même", ajoute le coach nîmois. Saracevic a également été champion du monde en 1986 avec la Yougoslavie et champion olympique, dix ans plus tard, avec la Croatie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité